La perpétuité et 30 ans de prison pour deux frères qui ont brûlé vif un veilleur de nuit

La perpétuité et 30 ans de prison pour deux frères qui ont brûlé vif un veilleur de nuit

Les deux frères ont affirmé qu’ils ont certes mis le feu à la baraque, mais ils croyaient que le veilleur de nuit ne s’y trouvait pas. Ils n’avaient pas l’intention de le tuer.

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Tanger a rendu son verdict, jeudi dernier, contre deux frères qui ont tué un veilleur de nuit en mettant le feu à sa baraque, en les condamnant l’un d’eux à la peine à perpétuité et l’autre à trente ans de réclusion criminelle.

En effet, l’affaire remonte à la nuit du samedi 24 mars 2018, quand les deux frères, âgés respectivement de trente-deux et de vingt ans, ont mis le feu à la baraque du veilleur de nuit, âgé de vingt-huit ans, installé à Houmat Fricha située au Madchar Al Ouama, à Tanger.

Devant la Cour, les deux frères ont affirmé qu’ils ont certes mis le feu à la baraque, mais ils croyaient que le veilleur de nuit ne s’y trouvait pas. Ils n’avaient pas l’intention de le tuer. Ils ont précisé qu’ils ont aspergé la baraque d’essence avant d’y mettre le feu et se tenir dans une ruelle située un peu plus loin de la scène du crime pour suivre l’incendie qui ravageait la baraque. Après quoi, ils ont pris la poudre d’escampette. Toutefois, l’enquête policière a révélé que le corps du veilleur de nuit a été calciné parce qu’il s’y plongeait dans un profond sommeil quand le feu a été déclaré. Mais, pourquoi avaient-il mis le feu à la baraque ? Les deux frères ont expliqué à la Cour qu’ils étaient les veilleurs de nuit qui s’occupaient des voitures garées la nuit dans la région avant d’être chassés par la victime. C’est la raison pour laquelle ils ont décidé de se venger de lui en mettant le feu à la baraque où il passait la nuit. Rappelons que les enquêteurs avaient recouru aux vidéosurveillances installées dans la région pour identifier les deux frères et les arrêter.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *