Le gérant d’une salle de jeux abuse d’une fille de 10 ans

Le gérant d’une salle de jeux abuse d’une fille de 10 ans

Hajar est née le 26 février 2007. Autrement dit, elle est âgée aujourd’hui de 10 ans. Une petite fille qui va à l’école primaire, à Ksar El Kébir et qui joue au quartier avec les enfants des voisins.

Elle fréquente également une salle de jeux électroniques de son quartier «Al Oroba». Ses parents ne se sont jamais inquiétés. Car, pour eux, elle doit être en sécurité au milieu des voisins et surtout que le gérant de la salle n’est autre également qu’un «Ouled Derb», Jamal, alias Oueld Larbi, âgé de vingt-huit ans. C’est un père de famille sans problème qui jouit d’une bonne réputation. Pour la petite Hajar, Oueld Larbi est un homme qui la traite avec un grand amour, et lui permet de jouer sans payer le moindre sou.

Mais pourquoi il l’accompagne de temps en temps à la terrasse ? C’est la question que ce voisin s’est posée. Curieux, il  les guette quand ils empruntent, tous les deux, les escaliers de l’immeuble en rez-de-chaussée duquel se situe la salle de jeux.

Nous sommes le samedi 17 septembre. Vers 18 h, le gérant conduit la petite Hajar vers la terrasse de l’immeuble. Le jeune homme curieux les suit. Tous deux rentrent dans une chambre qu’il loue. Sans faire de bruit, le jeune curieux rebrousse chemin. Et il se rend directement chez la mère de Hajar qui n’en a pas cru ses oreilles. Elle sort aussitôt chercher sa fille qu’elle croise à la rue. Sans aller chez Oueld Larbi, elle emmène Hajar chez le médecin qui lui dresse un certificat médical attestant que la fille présente, au niveau de ses parties intimes, des inflammations causées par des pratiques sexuelles anormales.

Certificat médical à la main, la mère se dirige en compagnie de sa fille vers le commissariat de police de Ksar El Kébir. Oueld Larbi est arrêté. Soumis aux interrogatoires, il nie avoir touché Hajar, ni être allé avec elle dans la chambre située sur la terrasse. Mais Hajar raconte la vraie histoire en détail aux enquêteurs de la PJ tout en précisant qu’il abusait d’elle depuis le début du mois d’août dernier.

Mercredi 21 septembre, ce père de trois enfants a été traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Tanger poursuivi, en état d’arrestation, pour détournement et abus sexuel sur une mineure de moins de quinze ans.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *