Les meurtriers d un supporter du Raja écroués

Les meurtriers d un supporter du Raja écroués

Plus d’une vingtaine de jours après le match amical opposant, la nuit du vendredi 19 juillet, le Raja de Casablanca et le club français de l’OGC Nice au complexe Mohammed V, dans la capitale économique, les limiers de la police judiciaire du district d’Anfa ont arrêté trois éléments du groupe de supporters de Wydad, Ultras Winners, qui sont derrière le meurtre d’un supporter rajaoui, étudiant universitaire de son état, âgé de 20 ans. Ils ont été traduits, samedi 10 août, devant la Cour d’appel de Casablanca.

En principe, les Ultras, à la différence des supporters informels, constituent une catégorie de supporters de football organisés en groupes dont le but est de soutenir leur équipe préférée au moyen de slogans, d’animations visuelles à l’instar des tifos, des chants… mais sans l’usage de la violence. Toutefois, la passion et le dévouement de l’Ultra pour son équipe favorite le poussent souvent à recourir à la force physique.

C’est ce qui se passe de temps en temps au Maroc et surtout dans la grande ville marocaine, Casablanca, où l’on compte surtout les Winners du Wydad et les Green Boys et les Eagles du Raja. Et c’est ce qui est arrivé, ce vendredi 19 juillet, même si le match n’était pas entre le WAC et le RCA, ni entre le WAC et les FAR, mais entre le Raja et un club français, qui s’est terminé par 1 à 0 en faveur des Verts.

Et pourtant, le vandalisme avait opéré cette nuit-là et a coûté la vie à un jeune supporter du Raja. Bien que les policiers aient arrêté plus d’une vingtaine de «hooligans» qui ont été mis en garde à vue, ils ne sont pas arrivés à alpaguer les meurtriers du jeune homme qu’une vingtaine de jours plus tard et ce après l’arrestation d’un mineur, âgé de 15 ans.

C’est ce dernier qui a avoué aux enquêteurs du district d’Anfa qu’il était membre d’un groupe d’une quarantaine de supporters de Winners du WAC qui a décidé, lors d’une réunion tenue à Derb El Koréa, d’attaquer les supporters du Raja après le match RCA-Nice. L’attaque a commencé au boulevard 2 Mars, au niveau d’une station d’essence, a-t-il ajouté aux enquêteurs. Le lendemain, selon ses déclarations aux limiers, il a appris que le calligraphe qui se chargeait des tifos de Winners-WAC, âgé de 19 ans, était la personne qui a lancé une pierre touchant à la tête la victime laquelle a rendu l’âme à l’hôpital Ibn Rochd suite à ses blessures.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *