L’étudiant devenu esclave d’un charlatan

L’étudiant devenu esclave d’un charlatan

Il y a un an, Adil, étudiant universitaire de son état, n’arrivait pas à comprendre ce qui lui arrivait. Jusque-là il n’avait encore jamais eu de problèmes de santé. Mais depuis quelques temps, il est victime de crises inexplicables : perte de connaissance, délire, agressivité… Des personnes dans son entourage, notamment familial, arrivent à le convaincre qu’il était possédé par des «djinns». Malgré son niveau d’instruction, Adil croit volontiers la thèse des djinns et accepte d’aller consulter un «fquih» qu’on lui a fortement recommandé. L’homme habite la même ville, Nador, au quartier dénommé Ouled Brahim. Le fquih est réputé avoir des pouvoirs de guérir les personnes possédées. Adil n’hésite pas et se rend chez le charlatan pour lui exposer son cas. C’est alors que ce dernier va l’embarquer dans une histoire à dormir debout. Le guérisseur arrive à convaincre le jeune Adil qu’il a des dons surnaturels. Il lui explique que les personnes comme lui, qui ont des yeux clairs mais différents l’un de l’autre, une ligne continue traversant la paume de la main, des cheveux en tourbillon ou encore une petite tache au fond de l’iris sont ce qu’on appelle des «Zouhris». Il lui explique aussi que de tels personnes ont des pouvoirs en sorcellerie et en détection de trésors cachés «gardés par des djinns» avec qui les «Zouhris» peuvent communiquer. Embobiné par cette histoire, Adil qui était venu chercher de l’aide se trouve alors embarqué avec le fquih. Ce dernier l’utilise dans ses séances de charlatanisme et l’emmène avec lui chez des clients pour déterrer des trésors. Pour l’y obliger, le fquih explique à Adil qu’il ne peut pas être guéri s’il ne l’aide pas dans ses opérations. Mais au fil des semaines et des mois, le jeune étudiant commence à reprendre ses esprits et refuse de plus en plus à se plier aux ordres de son fquih. Jusqu’au jour où il est repris de nouveau par ses crises et dut être hospitalisé. A sa sortie, il décide de mettre fin au cauchemar. Aidé par un groupe d’amis, il se dirige vers le domicile du charlatan pour en découdre. Alertée de l’incident, la police débarque et procède à une perquisition chez le charlatan avant de l’arrêter.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *