Mafia russe :condamné en Russie et recherché par Madrid

Une figure du milieu de l’ex-URSS, Tariel Oniani, d’origine géorgienne et recherché par l’Espagne pour blanchiment d’argent, a été condamné lundi en Russie à 10 ans de prison pour enlèvement et extorsion, ont rapporté les médias russes. Selon l’acte d’accusation, Tariel Oniani, connu dans les milieux criminels sous le surnom de Taro, avait enlevé avec des complices un homme d’affaires le 18 mars 2009 en plein centre de Moscou. La victime avait été emmenée dans un restaurant et passée à tabac avec une batte de base-ball avant d’être retenue dans un appartement pendant trois jours. Les ravisseurs avaient exigé 500.000 dollars à la famille de l’homme d’affaires. Ayant reçu la moitié de la rançon, ils l’avaient relâché, mais avaient continué de le menacer en réclamant le reste. L’homme d’affaires avait cependant porté plainte, et ses ravisseurs avaient été arrêtés. Tariel Oniani a nié les faits et accusé la victime d’avoir monté l’affaire de toutes pièces. Oniani est né en 1952 en Géorgie, alors république soviétique. Il a été condamné pour la première fois pour vol à main armée lorsqu’il avait 17 ans, et a passé au total plus de 10 ans en prison avec ses huit condamnations. Après la chute de l’URSS en 1991, il a émigré en Europe, a vécu en France, puis en Espagne où il faisait des affaires dans le bâtiment. Il est revenu en Russie en 2005. Selon des médias, il avait été l’une des cibles d’une opération spéciale en Espagne en 2005 au cours de laquelle une trentaine de membres de la mafia de l’ex-URSS avaient été arrêtés. Oniani ne se trouvait pas en Espagne à ce moment. Considéré comme l’un des mafieux les plus influents sur l’espace post-soviétique, il a été à l’origine d’une guerre criminelle en Russie qui l’aurait notamment opposé à Viatcheslav Ivankov, alias «le Petit Japonais». Ce dernier est décédé en octobre 2009 des suites de ses blessures après avoir été la cible d’un attentat en juillet de la même année.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *