Meknès : 8 et 4 ans de prison pour un duo qui kidnappe et viole des jeunes filles

Meknès : 8 et 4 ans de prison pour un duo qui kidnappe et viole des jeunes filles

Accusé de kidnapping, séquestration, viol, vol qualifié, coups et blessures avec une arme blanche, ce jeune homme de trente-et-un ans se disculpe dès le début de son interrogatoire par le président de la Cour relevant de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Meknès.

Son complice, un jeune homme de vingt-huit ans, rejette également les charges retenues contre lui. Quant à leurs victimes, qui sont toutes des jeunes filles, elles sont unanimes à les pointer du doigt. D’abord, leurs deux dernières victimes, deux sœurs, journalières de leur état dans les champs agricoles situés dans la région d’El Hajeb, racontent leurs histoires sans arriver à tenir leurs larmes. Toutes les deux affirment qu’elles ont emprunté, tôt le matin, leur chemin à destination du «Mawkaf», lieu où s’attroupent les femmes journalières en attendant qu’elles soient choisies par le patron d’une ferme ou d’un champ agricole, quand les deux jeunes hommes se sont plantés devant elles couteaux à la main. Perturbées, les deux sœurs ne savaient pas à quel saint se vouer. Prises de peur, elles ont obéi aux ordres de leurs bourreaux, à savoir garder le silence quand ils sont montés, tous les quatre, à bord d’un grand taxi.

Après quoi, ils sont arrivés à un local vétuste. L’une des deux sœurs, à laquelle ils ont subtilisé une somme de 230 DH, a pris la fuite, mais l’autre a été conduite à l’intérieur du local pour être abusée sexuellement uniquement par le jeune de trente-et-un ans. Deux autres victimes, des journalières agricoles, accusent les deux malfrats tout en révélant qu’elles ont également été violées par l’aîné. Son complice se contentait de leur subtiliser les sommes d’argent et les téléphones portables. Trois autres jeunes filles affirment à la Cour qu’elles ont été agressées par le duo sans être violées. La huitième victime avait de la chance puisqu’elle a été sauvée par les éléments de la gendarmerie royale d’El Hajeb qui ont épinglé les deux malfrats alors qu’ils étaient sur le point de l’agresser.

Verdict : 8 ans de réclusion criminelle contre le jeune malfrat âgé de trente-et-un ans. Tandis que son benjamin a écopé de 4 ans de prison ferme.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *