meurtre à El Jadida : La perpétuité pour un père de famille

meurtre à El Jadida : La perpétuité pour un père de famille

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel d’El Jadida. Un homme, âgé de quarante-et-un ans, père de trois enfants, se tient au box des accusés.

Il est poursuivi, en état d’arrestation, pour homicide volontaire d’un employé de lavage de voitures avec lequel il occupait un appartement. D’abord, c’est lui qui gérait le local de lavage de voitures, situé au quartier Al Manar, à El Jadida, et qui appartient à son beau-père, un ressortissant marocain à l’étranger. En fait, l’affaire remonte au mois de novembre 2016, quand  les clients remarquent que le local en question est fermé ce lundi 28. Le propriétaire du local a été informé. Aussitôt, il a téléphoné à son beau-fils. Pas de réponse. Il a réessayé toute la journée le matin du  lendemain. Mais toujours pas de réponse.

C’est la raison pour laquelle le propriétaire du local envoya un ami aux nouvelles auprès de son beau-fils et son employé. En arrivant au seuil de l’appartement, l’ami a frappé à maintes reprises à la porte. Ce n’est qu’un quart d’heure plus tard que le beau-fils ouvrit, l’air embarrassé. Il lui a expliqué qu’ils ont été agressés, lui et son employé, par deux malfrats tout en lui demandant d’alerter la protection civile. En arrivant sur les lieux les éléments de la protection civile ont remarqué que l’employé de nettoyage de voitures n’était plus en vie. Les enquêteurs de la PJ se sont dépêchés sur l’appartement. En même temps, le beau-fils du propriétaire du local a été conduit à l’hôpital Mohammed V pour être soigné. Mais, le médecin a remarqué qu’il était en bonne santé.

Aucune trace de coups ni d’ecchymoses. Les éléments de la PJ l’ont soumis aux interrogatoires. Et il a craché le morceau. Le mis en cause a avoué que l’employé lui a réclamé son salaire qu’il ne lui a pas versé depuis quelques mois tout en l’injuriant. Perdant tout contrôle de ses nerfs, a-t-il ajouté devant les enquêteurs de la PJ et devant la Cour de la chambre criminelle, il a saisi le récepteur numérique et lui a donné un coup au niveau de la tête. L’employé perdit connaissance pour quelques minutes avant de mourir.

Verdict : Jugé coupable pour homicide volontaire, le mis en cause a été condamné, fin du mois de mai dernier,  à la perpétuité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *