Mexique : découverte de têtes humaines dans des sacs plastique

Les têtes décapitées de six policiers ont été trouvées dans des sacs plastique au nord du Mexique, où on a comptabilisé au moins 28 autres meurtres à la manière des cartels de la drogue depuis mardi soir, ont annoncé mercredi les autorités locales.
Les têtes des policiers, dont les corps n’avaient pas été retrouvés mercredi dans l’après-midi, ont été découvertes dans un jardin à Cuecame, dans l’Etat de Durango, a indiqué à l’AFP un représentant du Parquet local. Les policiers avaient été portés disparus mardi à 250 km de là. L’Etat de Durango est situé dans ce qu’on appelle au Mexique «le triangle d’or», passage du trafic de drogue vers les Etats-Unis mais aussi zone de culture de la marijuana. Plus au nord, à la frontière mexicaine avec la Californie, quatre clients d’un restaurant de Tijuana ont été tués dans une fusillade déclenchée par un commando d’inconnus, et trois autres dans un rendez-vous clandestin de toxicomanes, selon le porte-parole du Parquet. Les autres meurtres ont été commis à Tijuana et dans l’Etat voisin de Chihuahua, dont 13 à Ciudad Juarez, où le bilan dépasse 2.500 cadavres depuis le début de 2009.
Par ailleurs, Arturo Beltran Leyva, le chef d’un des grands cartels de la drogue du Mexique, a été tué mercredi avec quatre de ses hommes dans un affrontement avec des militaires, a-t-on annoncé de source officielle à Mexico. Le «parrain» du cartel dit «des frères Beltran Leyva» a été tué «dans un affrontement intense entre des membres présumés de son organisation et des militaires de l’Infanterie de marine» à Cuernavaca, près de Mexico, a indiqué le ministère de la Marine dans un communiqué.
Quatre des hommes de Leyva ont péri dans la fusillade, dont l’un s’est suicidé en se voyant encerclé par les militaires, et trois militaires ont été blessés par des éclats de grenade, a ajouté le ministère. Le cartel «des frères Beltran Leyva» s’est constitué lors d’une scission au sein de celui dit «de Sinaloa», dont le chef est le fugitif Joaquin «Chapo» Guzman, évadé d’un pénitencier mexicain en 2001 et qui vient d’entrer dans la liste des milliardaires en dollars publiée par le magazine américain Forbes, a-t-on rappelé au ministère de la Justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *