Mort après avoir été obligé de boire de l’acide…

Mort après avoir été obligé de boire de l’acide…

Des substances dangereuses telles que l’acide sont très souvent utilisées dans des cas de suicide. Mais ce vendredi 28 octobre, les éléments de la Protection civile, appelés pour un cas d’urgence dans un quartier populaire de Marrakech, n’arrivent pas à élucider le mystère. Ce jour-là, ils reçoivent en effet un appel au secours d’une jeune femme.  Arrivés sur le lieu indiqué, une maison dans une petite ruelle du quartier dit Aïn Itti, ils trouvent un jeune homme dans un état de santé inquiétant. Pour seule indication, les pompiers apprennent que le concerné a ingurgité un liquide très dangereux. Lequel ? Et pourquoi ? La personne qui les a alertés, qui est la sœur du jeune homme, dit n’en avoir strictement aucune idée. En attendant, la victime est évacuée rapidement aux urgences de l’hôpital Ibn Tofaïl. Dans la nuit, son état de santé se détériore malgré son placement aux soins intensifs. Le lendemain, samedi 29 octobre, la sœur de la victime se rend au siège du 9ème arrondissement de police, au quartier Sidi Youssef Ben Ali. Elle porte plainte. Les policiers débarquent au service des urgences de l’hôpital pour tenter d’interroger la victime. Mais il est trop tard. Le jeune homme n’a pas pu survivre. L’affaire est aussitôt confiée aux éléments de la Police judiciaire. Les premiers indices de l’enquête commencent à émerger. Les enquêteurs apprennent, à partir de témoignages, que le défunt avait été tabassé par deux frères. Identifiés, ces derniers sont interpelés et conduits au commissariat. Ils tentent d’abord de nier, mais des témoins oculaires viendront conforter les suspicions qui pèsent sur eux. Des personnes déclarent en effet aux enquêteurs avoir vu toute la scène. Les deux suspects étaient intervenus pour défendre leur frère benjamin malmené par la victime. Ils commencent par le tabasser avant de l’obliger à avaler de l’acide chlorhydrique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *