«Ninja» de Sidi Bennour sous les verrous

«Ninja» de Sidi Bennour sous les verrous

Enfin, Ninja est tombé dans les filets de la police de Sidi Bennour. Ses délits sont multiples : vol à l’arraché, menace à l’arme blanche, coups et blessures, vol qualifié, incitation à la débauche, violence, viol… Il se prénomme Miloud. Son âge est de trente-et-un ans. Il est célibataire. Pour les mêmes motifs, il a purgé trois peines d’emprisonnement. Mais jamais il n’a pensé tourner le dos à la criminalité. Au contraire, chaque fois qu’il sortait de prison, il devenait plus violent et plus cruel. En fait, les policiers de la ville de Sidi Bennour le connaissaient. Quand les victimes de Ninja défilaient devant eux et qu’ils écoutaient leurs témoignages, les enquêteurs étaient certains qu’il n’y avait d’autres voyous pouvant commettre des délits et crimes pareils que Ninja. C’est le seul malfrat qui mettait une cagoule avant de passer à l’acte. Toutes ses victimes ont confirmé aux enquêteurs que leur agresseur portait une cagoule noire. En fait, il ciblait surtout la gent féminine. Il a agressé plusieurs parmi elles, il leur a subtilisé tout ce qu’elles portaient sur elles. Il en a même violé d’autres. Il a également obligé quelques femmes mariées à partager avec lui le même lit. La police judiciaire de la ville de Sidi Bennour n’est pas restée les mains croisées. Elle n’a épargné aucun effort pour le mettre hors d’état de nuire. Mais il ne pouvait pas rester tout le temps loin des yeux des limiers qui le guettaient à chaque moment. En plein jour du jeudi 20 octobre, les enquêteurs, qui ciblaient les points noirs de la ville, l’ont repéré au boulevard des FAR, pas loin de la Poste. Ils l’ont suivi comme son ombre. Il s’est rendu compte de leur présence. Il a quitté le boulevard des FAR à destination de celui du 20 août. Il a même tenté de prendre la fuite. Mais, les policiers étaient plus rapides que lui. Ils l’ont encerclé. Il a brandi un grand couteau et a essayé de les menacer. Mais en vain. Ils sont arrivés à l’immobiliser et l’arrêter.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *