Par erreur, il tue son voisin du quartier

Par erreur, il tue son voisin du quartier

Abdelali se souvient toujours de ce jour du mois de février, quand il était en compagnie de sa maîtresse, Latifa. Avec elle, il a passé une belle journée de dimanche. Tous les deux étaient au cinéma, puis dans une gargote pour casser la croûte. Ensuite, il a acheté quelques bières qu’il allait boire en compagnie de Latifa. Malheureusement, les trois frères «Nassime» étaient aux aguets. Que voulaient-ils de lui ? Régler leur compte avec lui. D’abord Abdelali était un délinquant, bagarreur, cruel, qui s’enivre sans cesse et s’adonne à la consommation de toutes sortes de drogues. Bien que son âge ne dépassait pas la vingtaine, il a été incarcéré à maintes reprises. Cependant, les seules personnes qui arrivent à le maîtriser étaient les trois frères «Nassime». Ceux-ci étaient plus cruels qu’Abdelali. Personne ne pouvait les approcher ni de près ni de loin. Les gens les évitaient à chaque instant. Bref, ils évitaient leur mal. Tout le monde dans leur quartier se souvenait des accrochages qui les opposaient à Abdelali. À chaque fois, la police intervenait pour mettre fin à leur bagarre. Mais, ils n’hésitaient pas à chaque fois à chercher la vengeance.
En effet, Abdelali n’a pas pu avaler ce qui lui est arrivé la dernière fois des mains des frères Nassime. Quand il s’est réfugié dans un coin avec sa maîtresse, Latifa et il s’est apprêté à ouvrir sa première bière, les trois frères se sont plantés devant eux, armés de couteaux. Quand l’un d’eux l’a insulté, l’autre a avancé vers la jeune fille, Latifa, l’a saisie par le bras droit et l’a tirée ensuite vers lui. Une humiliation que Abdelali n’a pas pu avaler et il s’est révolté. Mais les trois frères étaient plus forts que lui. Ils lui ont donné une raclée qu’il n’oublierait jamais. Et ils ont kidnappé Latifa et l’ont conduite vers un terrain vague pour la violer à tour de rôle. Avec amertume, Abdelali a rebroussé chemin chez lui. Et il attendait le moment opportun pour se venger d’eux.
Une quinzaine de jours plus tard. Abdelali était en compagnie de cinq jeunes hommes et deux jeunes filles. Ils s’enivraient et se droguaient. Ils chantaient, dansaient et embrassaient de temps en temps les deux filles comme s’ils étaient chez eux. Vingt-trois heures ont sonné quand ils ont commencé à faire du vacarme dans le quartier au point que les habitants n’ont pu fermer les yeux. Les minutes passaient et les jeunes hommes et femmes continuaient à faire du bruit. Tout à coup, une des deux jeunes filles a lancé un cri strident comme si elle a été poignardée. À ce moment, Mohamed. M, âgé de vingt-neuf ans n’a pas perdu de temps pour sortir de chez lui. Il avait l’intention de voir ce qui arrivait à la fille. Cependant, Abdelali s’est approché de lui et, rapidement, il lui a asséné un coup de couteau au visage, un autre à la jambe et un troisième coup au niveau de la tête. Pourquoi ? Il a cru qu’il était l’un des trois frères Nassime. Le jeune homme s’est évanoui. Les trois frères qui étaient chez eux ont rejoint la foule qui s’est constituée. Ils ont malmené Abdelali qui a tenté de prendre la fuite. Quant au jeune homme, Mohamed, il a été évacué vers les urgences de l’hôpital Sidi Othmane où il a succombé à ses blessures. Confié à la police judiciaire, il a avoué son crime. Seulement, il a nié avoir l’intention de le tuer. Devant la chambre criminelle près la Cour d’appel, il a souligné les mêmes aveux. Et il a été condamné à quinze ans de réclusion criminelle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *