Plusieurs jeunes arnaqués par une mère de famille

Plusieurs jeunes arnaqués par une mère de famille

Avec sa djellaba bleu ciel, son foulard blanc et une paire de sandales également blanches, elle tente à haute voix de se disculper tout en essayant d’expliquer qu’elle fait l’objet d’une machination orchestrée par des ennemis.

Qui sont-ils ces ennemis ? Et pour quelle raison veulent-ils la mettre en prison ? A ces questions que le magistrat de la chambre correctionnelle près la Cour d’appel de Casablanca lui a posées, elle n’a pas donné de réponse exacte et claire. Ses victimes attendent en dehors de la salle d’audience qu’elles soient appelées à la barre pour présenter leurs témoignages.

Mais, cette mère de quatre enfants, quadragénaire, divorcée, les qualifient de menteurs. Elle explique à la Cour qu’elles ont manipulé la police. Mais encore une fois sans dire pourquoi. Au contraire, l’une des victimes, un jeune homme de vingt-six ans, sans profession, a affirmé que cette femme l’a mené en bateau en lui promettant monts et merveilles.

«Elle m’a expliqué qu’elle allait m’aider à partir en Italie contre une somme de 50 mille dirhams», a précisé le jeune qui a ajouté au tribunal que son père a emprunté cette somme à un ami. «Je croyais qu’en travaillant en Italie, j’allais amasser de l’argent pour le rendre à l’ami de mon père. Mais cette femme m’a trompé», a-t-il précisé pour laisser la place à une jeune fille qui rêvait de gagner dignement sa vie aux Emirats Arabes Unis. «Je lui ai versé une somme de 30 mille dirhams dans un premier temps. Elle devait recevoir 20 mille dirhams une fois m’avoir remis mon contrat de travail», a affirmé cette jeune fille de vingt-six ans tout en expliquant que la femme n’a plus donné signe de vie après avoir empoché l’argent. Cependant, à chaque fois, la femme escroc répondait : «Je ne l’ai jamais vu(e) et je ne l’ai jamais croisé(e)».

Plusieurs autres victimes, des jeunes, qui rêvaient uniquement d’avoir un emploi digne leur permettant de gagner leur vie, au nombre de sept, se sont succédé devant le tribunal qui leur a demandé à chacun d’eux plus d’explications. Chacune a révélé ses rêves qui se sont évaporés après être tombée dans les filets de cette mère de famille. Et pourtant, elle a continué à se disculper.

Verdict : 2 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 20 mille dirhams et des dommages et intérêts de 200 mille dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *