Pour 300 DH, il kidnappe la fille de son ami

Pour 300 DH, il kidnappe la fille de son ami

C’est un jeune homme, célibataire, sans problèmes qui jouit d’une bonne réputation et gagne sa vie comme journalier. Il ne peut pardonner à quiconque de lui soutirer le moindre sou, ni profiter de sa bonté. C’est la raison pour laquelle il a comparu, dernièrement, devant la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Casablanca. En fait, il a été traduit, après son arrestation, devant le parquet général près la Cour d’appel. Seulement, celui-ci était convaincu que Kamal n’avait pas l’intention de kidnapper, ni de séquestrer la petite fille de cinq ans pour réclamer une rançon. Sinon, Kamal aurait comparu devant la chambre criminelle et aurait risqué une peine très lourde, allant jusqu’à vingt ans de réclusion criminelle. Comment est-il parvenu à cette situation? Abdelali était son ami. Quadragénaire, celui-ci est un père de famille, ayant une fille âgée de cinq ans. Souvent, Abdelali et Kamal se rencontraient et prenaient ensemble un café, près de leur quartier. Malheureusement, dernièrement, Abdelali a commencé à éviter Kamal. Il essayait d’éviter de le croiser. Pourquoi? Abdelali avait besoin d’argent. Pas plus de trois cents dirhams. À qui devait-il recourir pour avoir cette somme d’argent? Il a pensé à tous ses amis. Kamal était le bon choix. S’il disposait de cette somme, il n’hésiterait pas à la lui remettre.
«Allo, Kamal, j’ai besoin de toi… C’est urgent, on peut prendre un café ?», lui a demandé Abdelali. Kamal a aussitôt accepté de le rencontrer. Au rendez-vous, tous les deux engageaient une conversation sur  les difficultés de la vie. Ce dernier l’a rassuré qu’il disposait de la somme d’argent et qu’il devait l’attendre au café. Il gardait la somme chez lui. Kamal a disparu pour une demi-heure pour retourner avec trois billets de cent dirhams. Il les a mis entre les mains d’Abdelali qui lui a promis de lui restituer la somme dans une quinzaine de jours. Le délai a pris fin. Et depuis, Abdelali a disparu. Il n’appelle plus son ami, Kamal. Celui-ci le cherchait partout. En vain. Quand il allait chez lui, il ne trouvait que sa femme. «Il est encore dehors…», lui a-t-elle dit. C’était l’après-midi. Kamal s’est mis en colère. Il a cru que son ami, Abdelali, avait profité de sa bonté pour l’arnaquer. Hors de lui, il a décidé de récupérer son argent. Par n’importe quel moyen. C’est pourquoi, il s’est éloigné de quelques dizaines de mètres de chez son ami. Et il s’est tenu dans un coin de la rue à surveiller la maison. Tout d’un coup, c’est la fille de son ami qui est sortie. Elle n’avait que cinq ans. Il s’est approché d’elle et lui a proposé de l’accompagner chez l’épicier afin de lui acheter des biscuits. Après quoi, il l’a conduite chez lui. Et il a téléphoné à son ami, Abdelali pour lui annoncer :
«Si tu ne me rends pas mon argent, je vais garder ta fille…».
Retournant chez lui, Abdelali s’est assuré que sa fille a été kidnappée. Rapidement, il s’est dépêché au commissariat de police pour déposer une plainte. Les éléments de la police de Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ sont intervenus. Et ils ont récupéré la fillette qui était saine et sauve chez Kamal. Celui-ci a été conduit au commissariat de police, puis au tribunal. Et il a été condamné à trois mois de prison ferme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *