Pour avoir divorcé, il la tue

Pour avoir divorcé, il la tue

Fatima a demandé le divorce à son mari Mustapha. Après six ans d’union, leur relation conjugale semble arrivée au point mort. La jeune femme ne voulait plus vivre une seule seconde de plus sous le même toit avec son époux. Par contre, le jeune homme tenait toujours à sa femme. Ils se sont mariés par amour. Une histoire d’amour extraordinaire. Personne n’est parvenu à dissuader Fatima. Elle était déterminée. Quelles sont les raisons de sa demande du divorce ? Personne ne le sait. Son mari, lassé, a fini par céder à la volonté de sa femme. Amèrement, il l’a répudiée. Depuis, le jeune homme vit dans la tristesse en permanence.
La mélancolie et l’angoisse ont cédé la place à la rancune qui a commencé à ronger son cœur au point qu’il a pensé à la vengeance.
Sans trop penser à la question, Mustapha passe à l’acte.
Il achète un couteau bien aiguisé. Reste à planifier le meurtre de celle qui s’est séparée de lui. Il a passé la nuit entière à y réfléchir.
Le lendemain matin, très tôt, il est sorti de chez lui.
Il traînait le pas avec une seule idée fixe dans la tête : Fatima doit mourir. Un moment plus tard, il est arrivé au quartier Essalam, à Casablanca, où son ex-femme demeure depuis sa répudiation. Dans un coin du quartier, il guette sa sortie. Quelques minutes plus tard, Fatima apparaît.
Tête baissée, elle marche rapidement pour ne pas rater le bus qui la déposera tout près de son lieu de travail. Il s’approche d’elle et lui lance, sur un ton sec :  « Je veux te parler ».
« Nous n’avons rien à nous dire et je ne veux plus te voir », lui a-t-elle répondu sur un ton ferme.
Mustapha s’est senti très vexé par la réponse de son ex-femme. C’est à ce moment-là qu’il saisit le couteau qu’il a dissimulé sous sa veste et qu’il plante violemment dans son dos. Un cri aigu déchire l’air matinal. Se tordant de douleur, Fatima tente de résister. Il lui assène un deuxième coup au niveau du cœur. Fatima s’effondre, durement atteinte. Même après sa chute, Mustapha a continué comme un fou à s’acharner sur le corps. Horrifiés par ce spectacle macabre, certains passants ont tenté de lui enlever l’arme blanche. L’assassin réussit à prendre la fuite en jetant l’arme sur le lieu du crime. Quand la police et la protection civile sont arrivées, Fatima était déjà morte.
Les enquêteurs ont mené une opérations de ratissage dans les quartiers voisins. Mais en vain. Ils ont aussi fait des descentes dans les endroits qu’il a l’habitude de fréquenter Mais toujours aucune trace du tueur. Quelques jours après le crime, la photo de l’accusé a été distribuée aux commissariats de police du Maroc. Il fallait attendre une année plus tard, en janvier dernier, pour qu’un indic téléphone aux limiers de la préfecture de police du boulevard Zerktouni les avisant que l’assassin vivait dans une maison de l’ancienne médina à Casablanca. Sans perdre la moindre seconde, les enquêteurs se sont rendus à l’adresse indiquée. Mustapha n’opposera aucune résistance. Mains menottées au dos, il a été conduit illico au commissariat de police.
Là, il avouera tout. Mais Pourquoi a-t-il tué son ex-femme ? «Elle ne m’a jamais permis de coucher avec elle comme n’importe quel couple marié », a-t-il répondu aux enquêteurs. Dès le premier jour de leur mariage, elle a refusé de faire l’amour avec lui. Une affaire étrange qui a étonné les policiers ! “Elle ne voulait même pas avoir des enfants, ajoute-t-il, l’air abattu.
Son état s’est empiré après la mort de sa mère“. Depuis, elle ne cessait de lui demander le divorce.
«Elle ne voulait plus vivre avec moi…J’ignore la raison », a-t-il expliqué aux enquêteurs. Cette histoire a affecté profondément Mustapha qui a décidé de se venger. Il est devenu comme un SDF. Il erre dans les rues, sans but. « Elle m’a jeté un sort…C’est la raison pour laquelle  je l’ai tuée.
Elle ne devait pas continuer à vivre alors que je meurs à petit feu», a-t-il indiqué. L’accusé a été traduit devant la justice. Incarcéré actuellement à la prison d’Oukacha, il attend, résigné, d’être jugé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *