Pour avoir perdu le mouton, elle étouffe son enfant

Pour avoir perdu le mouton, elle étouffe son enfant

Depuis quatorze jours, cette jeune mère est sous les verrous à la prison Otita, à Sidi Kacem. Elle ne croit pas encore qu’elle y est détenue. Il y a deux semaines, elle rêvait d’avoir un mouton qu’elle sacrifierait en compagnie de son unique enfant afin de célébrer l’Aïd Al-Adha. Quand elle a décidé de réaliser ce petit rêve, elle s’est retrouvée sans enfant et derrière les barreaux dans l’attente d’être jugée pour infanticide. Nous sommes jeudi 3 novembre. Notre jeune mère se réveille tôt. Son unique enfant, un garçon de treize ans, se réveille également pour l’accompagner au souk hebdomadaire, Souk Lakhmisse, le plus ancien de la ville où tous les paysans de la région affluent chaque jeudi. L’enfant est plein de joie puisque sa maman lui a promis de le prendre en sa compagnie afin d’acheter le mouton qu’ils égorgeront le jour de la fête du Sacrifice. Elle est également très contente de voir les beaux yeux de son fils brillant de gaieté. Tous les deux empruntent le chemin du souk. Ils y rentrent. Il y a plein de monde. La mère se met à la recherche d’un bon mouton. Son enfant la suit comme son ombre tout en la regardant curieusement. Elle examine les moutons avec ses mains, marchande et essaie de faire une affaire avec un prix raisonnable. Au fil du temps, elle arrive à mettre la main sur un mouton qu’elle juge bon. Elle paie et pousse, avec l’assistance de son fils, le mouton en dehors du souk. «Tu gardes le mouton le temps de faire mes courses», demande-t-elle à son petit enfant qui semble être heureux de rester seul avec le mouton. Une heure plus tard, la maman revient vers son enfant. Hébétée, elle le regarde, le dévisage, tourne ses yeux à gauche et à droite. Qu’est-ce qui lui arrive ? Son enfant se tient seul à sa place, sans mouton ! Où est le mouton ? crie la mère. Son enfant lui explique que deux hommes l’ont rejoint quand elle est retournée au souk. Ils leur ont affirmé que sa mère leur avait demandé de changer le mouton par un autre. Ils l’ont pris et ont disparu. Perdant le contrôle de ses nerfs, la mère maltraite violemment son enfant. Hors d’elle, elle tient son cou entre les deux mains et le presse avec force. Tout d’un coup, l’enfant passe de vie à trépas. La mère se retrouve en fin de compte non seulement sans mouton… mais sans enfant également.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *