Pour se venger de son ex, il la viole à l’aide d’un bâton

Pour se venger de son ex, il la viole à l’aide d’un bâton

Bien qu’il l’ait répudiée depuis neuf mois, il ne semble  pas avoir l’intention de la laisser tranquille. A chaque fois, il lui coupe le chemin arguant qu’il l’aime et qu’il ne supporte plus de vivre sans elle. Il veut la reprendre, se remarier une nouvelle fois pour vivre ensemble sous le même toit. Mais, elle refuse. Elle lui explique qu’elle ne peut plus vivre avec lui.

Sourds-muets, ils vivent tous les deux à Casablanca. De plus, ils sont voisins à Jnane Louz, derrière quartier Zoubir, à El Oulfa. Ce voisinage leur permettait souvent de se croiser dans la rue.

Âgée de vingt-huit ans, cette jeune femme, coiffeur de son état, a exprimé à maintes reprises à son ex qu’elle a tout oublié. Et pourtant, il n’hésitait pas à suivre ses pas lui demandant de reprendre leur vie conjugale. Mais en vain. La dernière fois, il y a une semaine, il se met au travers de son chemin. Avec le langage de signes, il lui explique qu’il ne pouvait plus vivre sans elle tout en la convainquant de l’accompagner chez lui pour discuter aisément de leurs problèmes et tenter d’y mettre fin. Une fois chez lui, elle s’est retrouvée face à un monstre qui a saisi un couteau et un bâton. Il l’oblige à se dévêtir. N’ayant pas le choix, elle se met à poil. Elle croyait qu’il voulait uniquement coucher avec elle. Malheureusement, il est allé plus loin en introduisant, sauvagement et sans vergogne, un bâton dans ses deux parties intimes. Il ne l’a relâchée qu’après lui avoir causé de graves blessures.

Une plainte a été portée contre cet employé de trente-quatre ans qui a été arrêté ensuite par la police judiciaire du district de Hay Hassani, pour être soumis aux interrogatoires. Il a avoué qu’il s’est vengé d’elle puisqu’elle refusait de se remarier avec lui et qu’elle le trompait avec d’autres hommes.

Le mis en cause a été traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca alors que la jeune femme a été hospitalisée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *