Pour un téléphone et un lecteur DVD, il tue une sexagénaire

Nous sommes à Tétouan. Dans un quartier populaire donnant sur le boulevard des FAR, demeure Achraf. Ce jeune de vingt et un ans a abandonné, tôt, l’école. Il a choisi le chômage et la délinquance. Certes, ses parents ont déployé tous leurs efforts pour l’encourager à chercher un emploi. Mais en vain. La mauvaise fréquentation ne lui a pas permis de chercher d’autres préoccupations qui pouvaient l’aider à changer sa vie vers le meilleur. Au contraire, il est devenu esclave de l’alcool et de la drogue. Ses parents qui lui versaient de temps en temps quelques sommes d’argent lui ont tourné enfin le dos. Que devrait-il faire pour avoir de l’argent ? Les agressions. Ses comportements font de lui une personne indésirable par ses voisins. Ils l’évitaient.  Vendredi 9 mai, vers 20 h. Quelques habitants de ce quartier  étaient  déjà rentrés chez eux, d’autres y restaient encore à causer et à bavarder. Achraf y était également à s’enivrer et se droguer en compagnie d’autres délinquants. Vers 21 h,  il a disparu. Personne ne savait où il est parti. Est-il allé ailleurs, loin de son quartier pour continuer à se droguer? Peut-être.  Tout d’un coup, quelques jeunes qui se tenaient en face de la maison où demeure Fatima, une vieille femme sexagénaire, son fils et sa belle-fille, ont remarqué Achraf qui s’apprêtait à quitter la maison avec un lecteur DVD à la main ! À quel moment, il y est entré ? Et pourquoi ? Pour la cambrioler? Fatima, son fils et sa belle-fille n’étaient pas à la maison? Achraf est  retourné à l’intérieur de la maison, se dirigeant  vers  la terrasse et a escaladé un mur pour arriver à une autre terrasse mitoyenne donnant sur un jardin. 
Les jeunes qui se sont lancés derrière lui ne l’ont pas attrapé. Les autres jeunes qui sont rentrés pour s’assurer qu’aucun mal n’avait touché la famille de Fatima sont restés bouches bées au seuil de la chambre de la femme sexagénaire. Pourquoi ? Ils l’ont découverte corps sans âme, gisant dans une mare de sang. La police a été alertée, s’est dépêchée sur les lieux et a entamé ses investigations. Pas moins d’une demi-heure, Achraf est sortie de sa cachette. Il était caché dans une baraque située sur la terrasse mitoyenne. Il a avoué son  crime. Sous l’effet de la drogue, il a saisi l’occasion de l’absence du fils et de la belle-fille de Fatima pour s’infiltrer dans la maison. Il a tenté au début de la menacer. En vain !
Elle a manifesté une résistance.  Raison pour laquelle, il a saisi un vase et lui a asséné plusieurs coups sur la tête. Il n’a cessé qu’une fois la vieille femme a passé de vie à trépas. Après quoi, il a mis la main sur un téléphone cellulaire et un lecteur DVD.  Achraf qui semble avoir regretté son acte criminel a été traduit lundi dernier devant la justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *