Pour une bière de trop, il le tue sans pitié

Pour une bière de trop, il le tue sans pitié

Nous sommes le vendredi 30 août. Ce soir-là, vers 22 h, le policier chargé de la salle de trafic au district El Fida-Mers Sultan reçoit un appel téléphonique signalant que le cadavre d’un homme a été trouvé, rue El Cadi Hassan. Aussitôt, il alerte le chef de la PJ, lequel mobilise sur le champ ses limiers et c’est sans plus attendre que les policiers du service de la police judiciaire se dépêchent sur les lieux. Ils découvrent le cadavre d’un jeune homme, gisant dans une mare de sang, gravement blessé au cou.

À côté de lui, un tesson de bouteille. À une trentaine de mètres, sa voiture est stationnée, non loin d’une station d’essence. Interrogé, le pompiste affirme aux policiers que la victime était en compagnie d’un autre jeune homme. Il ajoute que les deux amis, qui se soûlaient, sont sortis de la voiture en se bagarrant. La dispute aurait dégénéré, et l’un d’eux aurait blessé l’autre au cou avec un tesson de bouteille.

A la recherche de preuves supplémentaires, les enquêteurs recourent ensuite à la vidéo enregistrée par la caméra de surveillance installée dans un coin de la station d’essence. Le meurtrier, ainsi que d’autres personnes qui étaient en sa compagnie lors de la beuverie, sont aussitôt identifiés.

Le lendemain, samedi 31 août, le meurtrier est arrêté. Il s’avère qu’il s’agit d’un repris de justice, précédemment incarcéré pour trafic de drogue, coups, blessures et vol. Devant les enquêteurs, il crache le morceau et avoue être le meurtrier. Il précise aux enquêteurs, lors de son interrogatoire, qu’ils étaient, lui, la victime et deux autres personnes, à bord de la voiture en train de se soûler. Tout se passait très bien jusqu’à ce que la victime,  propriétaire de la voiture, triche en buvant une bière de plus…

Pour notre homme, c’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Les deux protagonistes sont descendus de la voiture tout en échangeant des injures. Puis, les insultes ont cédé la place aux coups de poing, avant que le meurtrier ne décide de se saisir d’une bouteille de bière, de la briser pour en asséner un coup de tesson à sa victime, morte des suites de cette blessure. Le mis en cause a été traduit, mardi dernier, devant la Cour d’appel de Casablanca. Les deux personnes présentes ce soir-là dans le véhicule de la victime sont activement recherchées par la police.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *