Pour venger sa soeur, il tue un repris de justice

Pour venger sa soeur, il tue un repris de justice

Malgré lui, Aziz, trente-et-un ans, est devenu un meurtrier qui va purger une lourde peine d’emprisonnement. Il n’a jamais imaginé devenir un assassin. Mais le voilà qui se tient dans le box des accusés devant les trois juges de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca, accusé de coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Il ne cherche pas à se disculper, au contraire il avoue son crime. Mais il affirme à la Cour qu’il n’avait jamais l’intention de le commettre. «J’étais chez moi quand ma sœur aînée est entrée en larmes», déclare-t-il.  Pourquoi pleurait-elle ? Devant la Cour, cette sœur est venue apporter son témoignage. Elle a précisé que Mohamed, le sbire du quartier, l’a interceptée sur son chemin et l’a sollicitée de lui accorder un moment pour lui parler. Elle a refusé, il s’est énervé puis l’a giflée devant tout le monde. Personne n’a pu intervenir car ce repris de justice était sous l’effet de la drogue. Sans pitié, il n’épargnait personne de sa cruauté. Tout le monde craignait de le croiser. «J’avais juste l’intention de lui demander de laisser ma sœur tranquille. Si je le laisse faire, M. le président, il allait gâcher sa vie», a expliqué Aziz à la Cour. Au contraire de Mohamed, Aziz est un jeune homme jouissant d’une bonne réputation à son quartier de Moulay Rachid, à Casablanca. Depuis qu’il a quitté l’école, il gagne dignement sa vie. Employé, il rêvait de se marier et fonder un foyer. Un rêve qui s’est évaporé dans un moment de nervosité. «Je l’ai rejoints à la rue. Je lui ai demandé gentiment de ne plus toucher ma sœur, je l’ai menacé de porter plainte contre lui», a précisé Aziz à la Cour. Mais Mohamed l’a insulté. Il a même brandi un couteau, le menaçant de meurtre. Aziz reculait, mais Mohamed avançait vers lui. Quand il s’est trop approché, celui-ci l’a poussé violemment au point de le renverser par terre. Aziz a saisi le couteau et lui a asséné un seul coup, mais malheureusement il était mortel. Un acte qui lui a coûté dix ans de réclusion criminelle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *