Safi : Trois ans de prison pour avoir abusé de 3 mineurs dont son fils !

Safi : Trois ans de prison pour avoir abusé de 3 mineurs dont son fils !

Nous sommes à la chambre criminelle près la Cour d’appel de Safi. Au box des accusés se tient un père de famille, âgé de soixante-trois ans et tailleur de son état.

Il est accusé d’avoir abusé sexuellement de trois mineurs dont son propre fils. Mais il se disculpe tout au long de son procès tout en assurant qu’il s’agit d’un coup monté par sa belle-famille. Certes, les deux autres mineurs sont membres de sa belle-famille, toutefois, les témoignages présentés par ses victimes le mettent clairement en cause. Se présentant devant la Cour, son fils, également mineur, affirme que son père l’obligeait à lui faire des fellations tout en le menaçant de meurtre s’il le disait à quiconque. A cette accusation d’attentat à la pudeur sur son fils, il répond qu’il s’agit d’une histoire créée de toute pièce par son épouse, laquelle il accusait d’adultère.

Dès qu’il lui a exprimé ses doutes à propos de sa parenté de leur fillette, son épouse, a-t-il ajouté, cherchait par tous les moyens à le mettre sous les verrous. Il affirme que les parents des deux autres mineurs qui sont membres de sa belle-famille ont soutenu sa femme en lui collant également cette accusation d’attentat à la pudeur sur leurs enfants. Malheureusement pour lui, les deux mineurs, âgés respectivement de neuf et dix ans, le pointent également du doigt. Celui qui a dix ans précise à la Cour que ce père de famille l’a conduit à maintes reprises soit chez lui, à la maison, soit à sa boutique aménagée pour la couture, pour le sodomiser tout en le menaçant de le tuer s’il révélait le secret.

Quant au mineur âgé de neuf ans, il affirme que ce pédophile l’a obligé à rentrer chez lui, à la maison, pour l’embrasser et lui faire des attouchements. Cependant, le mis en cause a rejeté totes ces accusations en bloc

Verdict : Jugé coupable d’attentat à la pudeur sur son propre fils et sur deux membres de sa famille, tous des mineurs, le mis en cause a été condamné à trois ans de prison ferme. Un jugement contesté par la famille des trois victimes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *