Sans mobile apparent, il poignarde un policier

Sans mobile apparent, il poignarde un policier

«Sans mobile, il a poignardé le policier de circulation, Saïd». C’est la déclaration qu’ALM a recueillie auprès d’une source de la préfecture de police d’Agadir. «C’est inconcevable ce qui est arrivé à ce policier», s’exclame une autre source de la même préfecture de police. En effet, tous les policiers, qui font un travail de fourmi dans les quatre coins de cette ville touristique, ignorent le mobile réel de ce crime qui aurait pu coûter la vie à un père de famille. «C’est un homme que tout le monde respecte et qui jouit d’une bonne réputation», précise une source qui connaît presque tous les policiers qui fréquentent cet édifice de la police situé sur l’avenue Marrakech. Saïd, un jeune policier de la circulation, «sans problème», comme le décrivent ses collègues, est venu ce mardi 3 janvier pour prendre en main l’organisation de la circulation au rond-point situé pas loin du quartier résidentiel Founty, donnant sur la route Inzegane. Avec abnégation, il assume sa fonction. 16 heures sonnent. Saïd est toujours à sa place au rond-point. Il signale à quelques automobilistes de s’arrêter et à d’autres de passer. Tout d’un coup, un jeune homme, la trentaine, court vers le rond-point. Personne ne sait ce qui lui passe par l’esprit. Le policier, Saïd, ne le regarde pas, occupé par l’organisation de la circulation. De plus, ses regards se fixent de l’autre côté de la provenance du jeune homme. Rapidement, ce dernier arrive juste derrière le policier. Il brandit un couteau qu’il plante avec force en plein dos du policier. Une scène qui n’a pris que quelques secondes. Le policier lance un cri strident et s’effondre. Le sang coule à flots de son dos. Le jeune homme, lui, prend la poudre d’escampette. Mais, cinq minutes plus tard, il est arrêté. Il s’appelle Kassou, issu d’Aïn Leuh, pas loin d’Ifrane. «Il ne dispose ni de voiture, ni de vélomoteur, ni de bicyclette», précise une source policière à ALM. «Il vient d’être licencié de son emploi par une société établie au port d’Agadir», ajoute la même source. Le policier est évacué vers une clinique de la ville. Il a été sauvé. Le mis en cause a été traduit devant la justice. Il a affirmé ignorer pourquoi il a commis un tel crime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *