Settat : Un pharmacien condamné à 5 ans de prison

Settat : Un pharmacien condamné à 5 ans de prison

Cinq ans de réclusion criminelle assortie de la privation d’exercer la profession de pharmacien. C’est le jugement rendu, lundi dernier, par la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Settat, contre un pharmacien poursuivi pour avoir mis en circulation des médicaments périmés. Deux autres mis en cause impliqués dans le même dossier ont été condamnés respectivement à trois et deux ans de prison ferme. C’était le vendredi 6 janvier quand ce pharmacien d’un local situé au quartier El Khaïr, non loin de la morgue de l’hôpital Hassan II, commercialisant les matériaux paramédicaux, a été arrêté suite à une plainte déposée par le Syndicat des pharmaciens de Settat faisant état que ledit pharmacien a commencé à exploiter son commerce pour la vente de médicaments périmés et qui portent atteinte à la santé des patients. Lors de la descente policière dans ce local, en présence du représentant du directeur régional du ministère de la santé et une inspectrice pharmacienne à l’hôpital Hassan II, un lot de médicaments périmés a été saisi. Le mis en cause a affirmé aux enquêteurs qu’il achetait les médicaments chez deux personnes exerçant à l’hôpital.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *