Sidi Bennour : Un charlatan vend à une femme la tête d’un chien à 1.000 DH

Sidi Bennour : Un charlatan vend à une femme la tête d’un chien à 1.000 DH

Nous sommes à Larbâa d’El Âounate, à vingt-cinq kilomètres au nord de la ville de Sidi Bennour, province d’El Jadida. Rien ne va plus entre ce jeune homme et sa belle-mère.

Chacun ressent une profonde haine pour l’autre. Et pour cause, le jeune croit fermement que sa belle-mère fait l’impossible pour le chasser de son domicile. Mais ses doutes sont-ils fondés ? En d’autres termes, a-t-il des preuves de ce qu’il avance ? En guise de réponse à cette question posée par les gendarmes d’El Âounate, devant lesquels il s’est présenté dimanche dernier, il sort la tête d’un animal. Les enquêteurs sursautent. Le jeune homme leur explique qu’il s’agit de la tête d’une hyène qu’il a découverte dissimulée dans un coin de la cuisine. Sa belle-mère l’aurait utilisée pour le chasser de chez lui. Les enquêteurs n’en reviennent pas mais ils doivent s’assurer des faits. Ils vont le faire directement auprès de la première concernée, à savoir la belle-mère. Effectivement, celle-ci avoue avoir acheté la tête de cette hyène contre une somme de mille dirhams chez un charlatan qui dispose d’un local dans la commune rurale Ouled Boussaken.

Rapidement les éléments de la gendarmerie royale effectuent une descente sur ledit local qui se solda par son arrestation. Lors de son interrogatoire, il a affirmé qu’il lui a effectivement vendu la tête d’un animal, contre mille dirhams. Il lui a demandé de broyer un petit morceau avant de mettre sa poudre dans un verre de thé et le présenter à son beau-fils qui sera calme et débordé tout le temps. Seulement, ce charlatan a ajouté aux enquêteurs que la tête qu’il lui a vendue n’est pas celle d’une hyène, mais d’un chien.

Mise entre les mains des spécialistes des laboratoires de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, la fameuse tête s’est révélée bel et bien d’un chien.

La belle-mère et le charlatan ont été présentés, lundi dernier, devant le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Sidi Bennour.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *