Six ans de réclusion criminelle pour tentative d’homicide

Six ans de réclusion criminelle pour tentative d’homicide

Il se tient, ce jeudi 2 février, devant la chambre criminelle près la Cour d’appel d’Oujda. Accusé de tentative d’homicide volontaire sur une collégienne de dix-sept ans, ce jeune d’une trentaine d’années ne se disculpe pas. Il avoue, non sans regret, l’avoir poignardée dans l’intention de la tuer. Un crime qui a suscité l’indignation des associations de la société civile de la ville de Berkane où le crime a été commis, il y a huit mois. Un crime que l’on pourrait qualifier de passionnel. Le jeune homme n’est autre que le voisin de la victime. Il semble qu’il l’aimait au point qu’il pensait à elle nuit et jour. Malheureusement pour lui, elle ne partageait pas les mêmes sentiments. À chaque fois qu’il essayait de l’approcher, elle lui tournait le dos. Il ne pouvait pas la forcer à l’aimer, mais en même temps il ne pouvait se faire à l’idée qu’il soit hors de son cœur. Enfin, au summum du désespoir, il a décidé de se venger pour ne pas la laisser aimer quelqu’un d’autre… et cela ne pouvait se réaliser que s’il la tuait. C’était lundi 9 mai 2011, elle quitte le collège d’El Fihriya où elle poursuit ses études et prend le bus qui la mène près de son domicile. Au quartier Takaddoum, le bus s’arrête, les voyageurs descendent, la collégienne aussi, elle s’apprête à emprunter le chemin qui la mène chez elle. Pas moins de deux pas, surgit le jeune homme, qui n’est autre que le fameux voisin, il se met à la poignarder dans toutes les parties de son corps. Elle crie tout en essayant de s’enfuir. Peine perdue, puisque le jeune homme continuait sa sale besogne, avant de prendre la poudre d’escampette. La collégienne a été évacuée vers l’hôpital provincial de Berkane avant d’être transférée vers l’hôpital d’Oujda. Elle a été sauvée de justesse. Le mis en cause s’est réfugié dans une ferme où il a tenté de se donner la mort. Mais, malgré sa résistance, les limiers sont arrivés à l’épingler. Jugé coupable, il a été condamné à six ans de réclusion criminelle assortie de dommages et intérêts de 80 mille dirhams.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *