Son ami l’humiliait, il le tue

Son ami l’humiliait, il le tue

Ils étaient deux amis, Karim et Zouhaïr, âgés respectivement de vingt-deux et vingt-et-un ans. Ils demeuraient tous les deux en ancienne médina de la ville de Fès. Leur relation ne remonte qu’à trois ans, quand ils s’étaient rencontrés pour la première fois devant un autocar touristique, en train de gagner leur vie. Karim, un faux guide, conduisait quelques touristes pour visiter les rues de l’ancienne médina, et Zouhaïr, marchand ambulant, essayait de les convaincre d’acheter quelques articles artisanaux.

Depuis, Karim et Zouhaïr ne se sont plus séparés. Leur relation a été encore consolidée par la drogue et les boissons alcoolisées au point qu’ils sont devenus inséparables. Cependant, un seul problème minait cette relation: Karim, qui semble être plus robuste, n’hésitait pas à violenter son ami Zouhaïr à chaque fois que ce dernier protestait contre un comportement qui ne le plaisait pas. Par la suite, Karim s’excusait pour que leur relation reprenne rapidement et facilement.
 

Il y a quelques jours, Karim a gagné de son boulot une importante somme d’argent. Comme à l’accoutumée, il a invité son ami Zouhaïr pour passer ensemble de «bons» moments, à se droguer et s’enivrer. Il l’a même invité, ce jour du mois de février, à déjeuner dans un petit restaurant. Zouhaïr était très heureux de ce geste. Puis ils ont enchaîné par quelques joints et des verres. Mais les vieux démons reviennent. Pour un rien Karim donnait un coup de poing à Zouhaïr qui toutefois gardait son calme. Mais ce calme ne pouvait s’éterniser car, ne supportant plus ces humiliations, Zouhair a décidé de se révolter.
 

Nous sommes le lundi 17 février. Zouhaïr, qui a été humilié une énième fois, a réagi cette fois-ci verbalement. Ne s’attendant pas à cette réaction, Karim a menacé son ami de le maltraiter s’il refaisait cela. Ce dernier a alors laissé exploser sa colère d’abord en traitant son ami de tous les noms, puis, perdant tout contrôle de ses nerfs, il s’est saisi d’un couteau et a poignardé Karim.

Ce dernier s’est affaissé avant de rendre l’âme quelques secondes plus tard. Arrêté, Zouhaïr a affirmé n’avoir jamais eu l’intention de le tuer, mais uniquement de le dissuader une fois pour toutes de l’humilier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *