Suède : Serial sniper raciste : Envoi de renforts policiers

D’autres renforts pourraient suivre si les recherches de la police restent infructueuses, dans un climat de peur parmi l’importante communauté immigrée de la troisième ville du pays. La police suédoise a annoncé la semaine dernière qu’elle étudiait la piste d’un tireur isolé pour expliquer une série de tirs sans motif apparent survenue depuis un an, qui a fait un mort et de nombreux blessés. Elle a mis en place une équipe spéciale et une unité de profilage pour tenter d’élucider l’affaire, mais en dépit de centaines de renseignements recueillis auprès de la population, les enquêteurs ne parviennent pas à définir précisément le profil du suspect car il n’a eu que très peu de contact direct avec ses victimes. L’enquête pourrait prendre du temps, reconnaît le commissaire Sempert, parlant de «semaines ou de mois». Depuis fin 2009, une quinzaine de tirs contre des immigrés avaient été répertoriés. Une personne a été tuée dans ces actes toujours mystérieux. Et jeudi 21 octobre, ce ne sont pas moins de trois tirs qui ont eu lieu : un adolescent circulant sur un vélomoteur a tout d’abord été visé, sans être atteint, dans le courant de l’après-midi. Dans la soirée, deux femmes, de 26 et 34 ans, ont été légèrement blessées après avoir été prises pour cible dans la cuisine d’un appartement. Samedi soir, c’est un commerçant iranien qui a été attaqué. Ce dernier s’est défendu et a aperçu fugacement le visage de son assaillant. Les enquêteurs ont aussi pu récupérer une partie d’ADN, en cours d’analyse. La piste raciste, dans une ville où les groupuscules d’extrême-droite sont nombreux, est privilégiée. Le tireur, qui aurait entre 20 et 40 ans, pourrait également être adepte de Counterstrike puisqu’il utilise notamment le même pistolet que dans le jeu vidéo. Cette série de coups de feu à Malmö rappelle la dramatique affaire du «tireur au laser» qui s’était déroulée à Stockholm, la capitale entre août 1991 et janvier 1992. Un homme avait alors pris pour cible onze personnes, en majorité immigrées, dont une avait été tuée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *