Tanger : Un harcèlement qui mène à la mort

Tanger : Un harcèlement qui mène à la mort

Le mis en cause a affirmé aux enquêteurs que le défunt le provoquait à chaque fois qu’il le croisait. Ne supportant plus ses comportements agressifs, il décida de réagir.

Dimanche 17 septembre. Vers 22 h, la salle de trafic relevant des services de police au district de Beni Makada à Tanger a reçu une alerte faisant état qu’un jeune homme est arrivé, à bord d’une ambulance, à l’hôpital Mohammed V, corps sans vie. Pour plus d’explications, l’interlocuteur a précisé à la salle de trafic que le cadavre du défunt présentait des blessures au niveau de la tête. Pas moins de quelques minutes, les limiers tangérois étaient à l’hôpital pour entamer le constat du cadavre. Les enquêteurs remarquent tout de suite que le défunt est décédé suite à des coups et blessures. Qui l’a tué et pour quel mobile? Les enquêteurs se sont dépêchés sur Houmat Rkayaê où demeure la victime pour mener les investigations nécessaires. Effectivement, sur la scène du crime, ils ont appris, auprès de témoins oculaires, que le défunt a été mortellement poignardé par son voisin du quartier. Il s’agit d’un jeune homme, un drogué que tout le monde connaît au quartier par ses antécédents judiciaires et son agressivité. Il n’a visiblement pas l’intention de s’enfuir puisqu’il est resté au quartier comme il n’a manifesté aucune résistance lors de son arrestation.

Soumis aux interrogatoires, le mis en cause a affirmé aux enquêteurs que le défunt le provoquait à chaque fois qu’il le croisait. Ne supportant plus ses comportements agressifs, il décida de réagir. L’occasion se présenta, dimanche, quand il était en compagnie d’une copine et que son antagoniste le provoqua comme d’habitude. Il l’a insulté,  et le menaçait avec un couteau.  Hors de lui, le mis en cause sortit lui aussi son arme blanche et le surprit, en un clin d’œil, par deux coups de couteau. Tombant par terre,  la victime perdit aussitôt connaissance, tandis que le sang coulait doucement par terre. Alertés par les voisins, les éléments de la protection civile arrivent rapidement.  Mais avant que l’ambulance n’atteigne l’hôpital, la victime succomba à ses blessures.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *