Tanger : usage d’arme à feu pour l’arrestation d’un malfrat

Tanger : usage d’arme à feu pour l’arrestation d’un malfrat

Un policier, membre du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger, a été contraint, lundi, d’utiliser son arme de service lors d’une opération d’arrestation d’un malfaiteur, a-t-on appris de source policière. Après un premier tir de sommation, le policier, qui faisait partie d’une équipe de cinq agents encadrés par un officier de police, a tiré une seconde balle qui a logé dans la jambe gauche d’un récidiviste, membre d’une bande criminelle, qui portait une arme blanche.Deux autres mis en cause ont été appréhendés après l’arrestation du suspect, a ajouté la même source. Cette opération est intervenue dans le cadre des investigations menées par la police judiciaire de Tanger dans le cadre d’une affaire de vol qualifié commis durant la nuit du 26 au 27 juillet dans une maison de la ville, et dans laquelle sont impliquées six personnes. Les malfaiteurs ont mis la main sur une voiture 4×4, un coffre-fort, des bijoux, une somme d’argent et des équipements électroniques. Lors de cette opération, qui s’est déroulée au quartier Errahrah, le mis en cause a farouchement résisté aux policiers, blessant l’un d’eux dans la main avec une arme blanche, ce qui a obligé un policier à faire usage de son arme. La perquisition effectuée au domicile du mis en cause, qui a été transféré à l’hôpital Mohammed V, a permis la saisie d’une partie des objets volés et d’un coutelas. L’enquête ouverte à la suite de cette opération a permis de retrouver la voiture volée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *