Témara : Un faux fkih arnaque ses victimes via Facebook

Témara : Un faux fkih arnaque ses victimes via Facebook

Il explique aux femmes qu’il a la force de les exorciser des djinns, de leur trouver des époux, de les aider à résoudre leurs problèmes avec leurs maris et à trouver un emploi, etc.

Pour avoir de l’argent facile, ce jeune de vingt-six ans a choisi le réseau social  Facebook. Son stratagème est facile. En effet, il commence par chercher des victimes, surtout de jeunes femmes. Quand il en cible une, il engage avec elle une conversation virtuelle simple.

Mais, tout d’un coup, il se présente à sa victime en tant que fkih qui soigne tous les maux par la «Rokia Char3ia». Il explique ainsi aux femmes qu’il a la force de les exorciser des djinns, de leur trouver des époux, de les aider à résoudre leurs problèmes avec leurs maris et à trouver un emploi, etc. Bref, c’est un fkih qui détient la bague magique. Au fil des conversations, il leur demande de lui envoyer des photos montrant leurs seins nus. Une fois qu’il reçoit la photo de sa victime via Messenger ou WhatsApp, il se transforme en escroc qui n’a pour objectif que de les déplumer.

Il leur propose de choisir entre l’envoi par le biais d’une agence de transfert d’argent d’une somme allant de mille à 5 mille dirhams et la publication de leurs photos. La majorité des victimes a cédé à ses demandes. Mais, cette jeune fille, demeurant à Témara, qui a refusé de lui céder, alerte la police de Témara. Les éléments de la PJ entament tout de suite une enquête minutieuse qui va se solder par l’identification de l’escroc. Il demeure à Sidi Slimane. Il est arrêté avec ses complices. Deux jeunes hommes qui se chargeaient d’aller aux agences de transfert d’argent pour récupérer les sommes envoyées par les victimes. Soumis aux interrogatoires. Tous les trois ont craché le morceau tout en expliquant que le nombre de leurs victimes dépasse la trentaine, toutes des femmes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *