mai 23, 2018

 

Tétouan : Une boucherie familiale finit par un quadruple meurtre

Tétouan : Une boucherie familiale  finit par un quadruple meurtre

Les habitants du quartier Boussofou, à Tétouan, sont sous le choc depuis jeudi dernier. Personne n’aurait cru que ce jeune Ayoub, âgé de trente ans, jouissant d’une bonne réputation, devienne au fil des jours un monstre qui commet une boucherie familiale en tuant sa mère, âgée de soixante ans, sa sœur de vingt-six ans et ses deux neveux jumeaux, de trois ans. En fait, il est devenu depuis plus d’une année un accro à la drogue et il a violenté gravement son frère avant de migrer au Qatar et d’y passer une douzaine de mois. Mais, jamais personne n’aurait imaginé qu’il deviendrait un tueur de masse.

Ce jeudi 25 janvier, une soixantaine de minutes après le déjeuner, Ayoub est monté au premier étage. Avait-il vraiment l’intention de jouer pour quelques instants avec ses deux neveux, Jad et Ayad ? C’est du moins ce que sa mère et ses deux sœurs qui discutaient dans le hall du rez-de-chaussée avaient cru. Mais, elles n’auraient pas dû croire leurs yeux quand elles ont remarqué Ayoub qui se dirigeait vers elles avec un couteau maculé de sang en main. À ce moment-là, elles ne savaient pas qu’il a déjà égorgé les deux frères jumeaux, Jad et Ayad. Car, elles n’ont pas entendu le moindre bruit. Tout à coup, de sang-froid, il a commencé à poignarder sa mère et l’une de ses deux sœurs. Quand son frère, Mouâd, qui était dans sa chambre avant d’entendre les cris, est intervenu, il lui a donné un coup de couteau.

Ce dernier s’est effondré par terre. Sa sœur, Lamia, mère des jumeaux égorgés, a été également grièvement blessée, avant qu’elle commence à demander secours. Aussitôt, Ayoub a quitté le domicile, tout calmement comme si de rien n’était, tout en tenant son couteau. Direction: La police. Il s’est livré de son plein gré aux limiers. Sans manifester le moindre regret, il a avoué son quadruple meurtre. Sa sœur, Lamiae et son frère, Mouâd, sont encore hospitalisés. L’enquête policière est toujours en cours pour déterminer les causes et les circonstances de cette boucherie familiale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *