Trafic de drogue au Mexique : Au moins 30 morts dans des violences

Dans l’agglomération de Monterrey (nord), sept tueurs à gages présumés liés au crime organisé et un civil ont été tués au cours d’un échange de tirs avec des policiers et des militaires. Au cours de la fusillade, qui a eu lieu vers 04H00 (10H00 GMT), «sept agresseurs présumés ont perdu la vie et les agresseurs ont causé la mort d’un civil en le renversant avec un véhicule», a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué. La fusillade a éclaté lorsque des membres du Groupe d’intervention immédiate, dont font partie des policiers locaux et des militaires, ont arrêté deux véhicules dont les occupants ont aussitôt ouvert le feu. La violence dans l’État de Nuevo Leon, et tout particulièrement à Monterrey, sa capitale, a connu une recrudescence notoire au cours de l’année dernière. À Guadalajara (ouest), six personnes – trois hommes et trois femmes – ont trouvé la mort et une vingtaine ont été blessées samedi à l’aube au cours d’une attaque à la grenade suivie d’une fusillade contre un bar.  Samedi vers 4H00 locales (10H00 GMT) un homme a «lancé un engin explosif, une grenade à fragmentation, en direction de la porte» du bar, situé dans le centre-ville, la deuxième ville du Mexique, a indiqué un policier à la presse. D’autres hommes ont ensuite tiré contre le bar, devant lequel se trouvaient de nombreuses personnes. Les agresseurs ont pris la fuite à bord de plusieurs véhicules, a ajouté le policier. Il s’agit de la deuxième agression à la grenade contre un bar en moins d’un mois à Guadalajara (4,4 millions d’habitants) : le 16 janvier une querelle entre des hommes armés et un orchestre qui jouait dans un bar s’est terminée par le lancer d’un engin explosif, faisant deux morts.
Dans l’État de Chihuahua (nord), onze personnes ont été tuées lors de plusieurs attaques dans la ville de Ciudad Juarez, frontalière des Etats-Unis, selon la police. Des tueurs ont également abattu cinq hommes sur l’autoroute reliant les villes de Chihuahua à Ciudad Juarez, selon la police. La violence liée au crime organisé a fait plus de 34.600 morts depuis 2006, le gouvernement mexicain a lancé une offensive contre les trafiquants de drogue avec la participation de plus de 50.000 militaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *