Trafic de drogue : La douane toujours aux aguets

Trafic de drogue : La douane toujours aux aguets

Trois tentatives ont eu lieu en moins de 48 heures

Les services douaniers ont avorté trois tentatives de trafic de drogue au nord et au sud du Maroc. Dans sa dernière communication, l’Administration des douanes et des impôts indirects évoque d’importantes saisies douanières de stupéfiants. Elles ont eu lieu le week-end dernier. La direction régionale des douanes de Tanger Med a intercepté, vendredi 10 mars 2017, de la drogue dure et des psychotropes. Lors d’un contrôle douanier ordinaire, les autorités ont mis la main sur 7,1 kilogrammes de drogue dure. En effet, un fourgon immatriculé en Espagne a éveillé les soupçons des agents douaniers à Tanger Med.

Ces derniers ont fait appel à la brigade canine relevant des services de police. «Ce moyen d’investigation complémentaire s’est avéré fructueux. Deux sacs contenant 1.260 porte-clefs constitués de ballonnets de diverses couleurs ont été découverts. Un examen approfondi a permis par ailleurs de détecter une poudre blanche conditionnée à l’intérieur desdits articles», relève-t-on du communiqué de l’Administration des douanes et des impôts indirects. Et de préciser que «les tests effectués par les services de police ont confirmé qu’il s’agit bien de drogue dure».

24 heures après, les services de la douane ont saisi 4.580 comprimés psychotropes de marque «Rivotril compresse 02 mg» . Ces substances illicites ont été découvertes au niveau de la gare maritime de Tanger Med et ce lors d’une opération de contrôle de véhicules de transport voyageurs. Les comprimés ont été retrouvés dans deux paquets de détergent placés à l’intérieur d’un sac non accompagné à bord d’un autocar immatriculé au Maroc provenant d’Italie. La troisième saisie a été réalisée le même jour mais cette fois-ci au poste frontalier de Guergarate. La direction régionale des douanes du sud en coordination avec les services de la sûreté nationale et de la gendarmerie royale ont mis la main sur près de 7 tonnes et demie de chira. Cette quantité a été dissimulée dans des sachets censés contenir des palettes de fibres de coco à destination du Sénégal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *