Trois ans de prison pour le fkih qui imposait le lit à ses clientes

Trois ans de prison pour le fkih qui imposait le lit à ses clientes

Trois ans de prison ferme assortie d’une amende de deux milles dirhams, tel a été le verdict rendu, dernièrement, par la Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Guelmim, contre le fkih qui invitait ses clientes au lit (Cf. notre édition du VSD, n° 2661, du vendredi 13 au dimanche 15 avril 2012), apprend-on d’une source judiciaire. La même source a précisé que le mis en cause avait nié en bloc les charges retenues contre lui, précisant qu’il s’agissait d’un coup monté. Le fkih a ajouté, en réponse aux questions du tribunal, qu’il n’a jamais partagé de lit avec aucune de ses clientes. Son avocat a affirmé, lors de sa plaidoirie, que le fkih est innocent et que l’une des deux filles, une lycéenne, était chez lui pour lui confectionner «la recette magique» lui permettant de récupérer, à tout prix, son amant. Alors que la deuxième fille, une mineure, ce n’était pas une cliente, mais elle n’a fait qu’accompagner la première. L’argumentaire de la défense n’ayant pas totalement convaincu, le substitut du procureur du Roi a requis la peine maximale contre le fkih qui, selon lui, est un vicieux qui profitait de l’état d’esprit des femmes qui venaient chez lui pour chercher une thérapie pour leurs maux.
Signalons que le fkih en cause a été arrêté, le samedi 7 avril, alors qu’il était en compagnie de deux filles dont l’une est mineure.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *