Trois mois de prison pour un imam homosexuel

Nous sommes à la Chambre correctionnelle auprès du tribunal de première instance de Marrakech. Au box des accusés, se tenaient deux jeunes hommes: Mohamed et Ali. Le premier est à son vingt-sixième printemps et le second est son aîné de deux ans. L’assistance se demandait pourquoi ces deux jeunes hommes, à la fleur de l’âge, sont-ils traduits en justice ? D’ailleurs, ils ignoraient que Mohamed était fkih et imam de la mosquée de Targa, région de Marrakech. Il s’y est installé après avoir quitté son petit douar Taoura Idda Oumarzog, dans la région de Chichaoua. Dans sa nouvelle ville, il a été chaleureusement accueilli par les fidèles fréquentant la mosquée où il est devenu officiellement imam. En effet, tout le monde le respectait et l’appréciait, surtout qu’il n’hésitait pas à donner des conseils et expliquer les versets du Coran et Hadiths du Prophète. Mais, personne ne connaissait l’autre face de cet Imam si serviable.
Il y a plus d’une année et demie, Mohamed a fait la connaissance de Ali, un jeune homme de la région. Ils passaient la majorité de leur temps ensemble. Ainsi, à part les heures de prière, on ne pouvait voir Mohamed sans Ali. Au fil du temps, les habitants de la région se sont rendu compte que l’un est devenu l’ombre de l’autre. D’ailleurs, ils passaient souvent la nuit ensemble. Serait-ce une vraie amitié? Nul ne pouvait en douter. Dernièrement, l’imam a décidé de rendre visite au mausolée Moulay Brahim. Tout seul ? Non. Décidément, il ne pouvait pas se déplacer sans être accompagné de son ami, Ali. Ainsi, ils ont fait le voyage ensemble pour y passer quelques jours. Arrivés, ils ont loué une chambre, pour deux personnes avec un seul lit, dans un hôtel non classé.
La première nuit s’est passée sans incident. Le lendemain, les comportements suspects de l’imam et de son ami ont mis la puce à l’oreille du gérant de l’hôtel. Mohamed et Ali se comportaient comme un couple. Et la curiosité du propriétaire des lieux l’a poussé à les surveiller. Aussi, par ses propres moyens, il a découvert que les deux amis sont …homosexuels. Il n’en croyait pas ses yeux quand il les a vus en plein acte sexuel. Outragé, dès le matin, il a alerté les éléments de la Gendarmerie royale de la région d’Asni. La nuit même, l’imam et son ami ont pris leur dîner dans un café avant de regagner leur chambre d’hôtel. Une demi-heure plus tard, la porte a été ouverte par force par les gendarmes. Et c’était la surprise. Mohamed et Ali étaient en flagrant délit d’homosexualité. Tous les deux ont avoué leurs tendances perverses. Ils ont été traduits devant la Chambre correctionnelle qui les a déclarés coupables d’homosexualité et les a condamnés à trois mois de prison ferme assortie d’une amende de mille dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *