Trompé, un père de cinq enfants égorge sa femme

Nous sommes le jeudi 4 décembre. Dans l’après-midi, les habitants du groupe n°1, résidence Madinati, quartier Sidi Bernoussi à Casablanca, attendent de voir le meurtrier de leur voisine qui vient, il y a deux mois, de louer un appartement au troisième étage. Un escadron de policiers de Sidi Bernoussi est déjà sur place. Tout d’un coup, les policiers arrivent à bord d’un fourgon transportant un quadragénaire. C’est le meurtrier: Ahmed, âgé de quarante-quatre ans, père de cinq enfants et chauffeur de camion dans une société. Les larmes aux yeux, il a été conduit à l’appartement n° 15 de la résidence Madinati. À part quelques effets vestimentaires féminins et trois draps, il n’y a aucun autre meuble. Du sang maculé partout dans une chambre. C’est là que Fatima, âgée de trente et un ans, a été retrouvée, mardi 2 décembre, par sa mère, corps sans âme, en début de décomposition. Son meurtrier, Ahmed, n’est autre que son mari. Toujours avec les larmes aux yeux, il entreprend la reconstitution de son crime de la mère de ses cinq enfants dont l’aîné est âgé de quatorze ans et le benjamin de neuf mois. «Je lui ai demandé par téléphone de la rencontrer pour lui permettre de revoir ses enfants», affirme-t-il aux enquêteurs. Le rendez-vous a été fixé : dimanche 30 novembre dans l’après-midi. Ahmed est arrivé. Il était seul. Fatima s’est étonnée. Où sont les enfants ?«Tu dois retourner à la maison», lui dit-il tout en essayant de l’embrasser. En fait, il l’aime. Issu d’une famille de Zagora, il est arrivé à Casablanca pour gagner sa vie. Entre-temps, il a rencontré Fatima, issue de la région de Dar Bouâzza. De l’amour au mariage, ils ont eu cinq enfants. Malheureusement, elle a commencé à ne plus s’intéresser ni à son mari ni à ses enfants. Elle s’absentait même de chez elle sans prêter la moindre attention à son foyer conjugal. Qu’est-ce qui lui est arrivé ? Elle a entretenu une relation amoureuse avec un père de famille. Ahmed était le dernier à l’apprendre. Suivant ses pas, il l’a surprise en compagnie de son amant. La deuxième fois, Ahmed a avisé la police. Fatima était entre les bras de son amant. Tous les deux ont été arrêtés et ont été traduits devant la justice. L’amant a été relâché parce que sa femme a retiré sa plainte. Quant à Fatima, elle a été condamnée à deux mois de prison ferme pour adultère. Lorsqu’elle a été libérée, elle s’est jetée une fois encore dans les bars de son amant. Et la jalousie et la rancune viennent s’installer dans le cœur d’Ahmed. Pour les éteindre, il fallait anéantir celle qui les a allumées. Quand Ahmed a tenté de l’embrasser, elle l’a repoussé. Et c’est à ce moment-là qu’il a brandi un couteau. Dans un second état, il l’a égorgée avant de lui asséner quatre autres coups au niveau de son corps. Qui prendra soin de leurs cinq enfants ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *