Tué par son neveu drogué

Tué par son neveu drogué

Vers 9 heures du matin, lundi 1er septembre, un jeune homme s’est réveillé et a pris son petit déjeuner que sa mère lui avait préparé. D’un coup, il va rejoindre son père, un septuagénaire, qui dort encore du sommeil du juste. Sa mère lui a bien demandé de ne pas réveiller son paternel parce qu’il était gravement malade. Mais en vain. Le jeune homme qui ne respecte personne n’en fait qu’à sa tête. Il insiste et va quand même réveiller son père malade.  Le père ouvre les yeux, très fatigué et lui demande ce qu’il voulait: «Je veux de l’argent», répond le gamin, très remonté et en colère comme à son habitude.

Nous sommes à douar Esselatna, dans la région de Bir Jdid, à une cinquantaine de kilomètres au nord de la ville d’El Jadida. C’est là que le jeune homme a vu le jour, il y a vingt-sept ans. C’est là qu’il  a grandi. Il a poursuivi ses études primaires à l’école du douar. Malheureusement, il n’a pas pu aller jusqu’au bout de ses études puisqu’il s’en est détourné à l’adolescence. Les jours défilent et le gamin n’a ni études, ni travail, ni avenir, que l’oisiveté, le farniente et le dos calé au mur en vrai hittiste.  Son occupation principale était de traîner avec les chômeurs du douar qui lui avaient appris à consommer des boissons alcoolisées et toutes sortes de drogues. Et pour avoir sa dose, puisqu’il est devenu un accro, il venait voir son père pour avoir de l’argent. A chaque fois que le père refusait de lui en donner, il l’insultait, l’injuriait et le violentait sans vergogne.

C’est ce qui s’est passé ce lundi matin du 1er septembre. Rentrant dans la chambre de son père et le réveillant, il lui a demandé de l’argent pour acheter sa dose quotidienne en comprimés psychotropes. Le père, gravement malade, dit qu’il ne peut rien lui donner. Énervé, en colère, le fils se met à insulter le père qui n’arrivait pas à quitter son lit. Aussitôt, sa mère a fait appel à son beau-frère. Ce dernier l’a rejointe rapidement. Remarquant que son neveu a déjà dépassé toutes les limites en insultant son père, il est intervenu pour mettre fin à ses comportements agressifs. Mais, le jeune homme avait déjà perdu tout contrôle de ses nerfs puisqu’il a saisi un couteau, a asséné quelques coups à son oncle et a pris la fuite.  

Le mardi 2 septembre, le jeune homme est arrêté par les éléments de la gendarmerie royale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *