Un agent de sécurité séquestre un mineur et tente de le violer

Nous sommes à Agadir. À l’avenue Général Kettani se situe le siège de la division de la planification régionale. Devant sa porte, se plantait chaque nuit Mohamed, un agent de sécurité à son trentième printemps. La société de gardiennage pour laquelle il travaillait l’y a affecté depuis quelques mois. Elle ne l’a pas changé sauf le jour de son repos. Certes, les fonctionnaires de cette division de planification régionale ne le connaissaient pas et ne le croisaient jamais puisqu’ils sortaient vers 16 h 30 de leurs bureaux alors qu’il ne commençait son travail que vers 18 h. Qui est-il ? En fait, Mohamed jouissait d’une bonne réputation parmi sa famille, ses amis et ses camarades. Serviable depuis son adolescence, personne n’a jamais remarqué quoi que ce soit qui porte atteinte au parcours de sa vie. Tout le monde dans son entourage ne remarquait qu’un brave adolescent, courageux, qui rendait les services avec abnégation, qui poursuivait ses études avec succès, qui déployait tous ses efforts pour arriver à décrocher un diplôme lui permettant de trouver un emploi digne et qui rêvait de satisfaire tous les besoins de ses parents et de les envoyer à La Mecque. Malheureusement, il n’a pas pu décrocher le diplôme du baccalauréat. Il a passé, ensuite, le concours organisé par l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail. Il a réussi et a entamé ses études. Après avoir décroché son diplôme de fin de formation, il a frappé à plusieurs portes pour avoir un emploi. Mais en vain. En effet, il a chômé durant longtemps. Mais, il n’est jamais resté les mains croisées. Il tentait toujours de gagner sa vie dignement en bricolant chez l’un et chez l’autre et en marchandant de temps en temps quelques articles. Et lorsqu’il a déposé son dossier auprès d’une société de gardiennage, il a été recruté. Certes, le travail était très pénible puisqu’il travaillait durant douze heures contre un salaire mensuel dérisoire. Mais, il n’avait pas le choix. Il a commencé son nouveau travail d’agent de sécurité. Il sortait le soir de chez lui pour ne retourner que le lendemain matin. Il passait la nuit les yeux ouverts et il plongeait durant toute la journée dans un profond sommeil.
Cependant, les proches de Mohamed n’étaient jamais au courant de ses penchants sexuels. Ils ne savaient pas qu’il est pédophile. Mais son secret qu’il a pu dissimuler durant longtemps a été divulgué dernièrement. Comment ? Il venait de commencer son travail de surveillance au siège de la division de la planification régionale du Souss-Massa quand il a remarqué un enfant qui passait non loin de lui. Il l’a appelé. L’enfant s’est arrêté et l’a rejoint. Mohamed se fait passer pour un policier. L’enfant lui a expliqué qu’il n’a rien fait. Mohamed l’a saisi de sa main et l’a poussé à l’intérieur du siège. L’enfant le suppliait, lui demandait de le relâcher et lui expliquait qu’il n’a rien fait de mal à personne. Mais en vain. Et Mohamed lui a demandé de lui céder s’il voulait être relâché.  L’enfant s’est révolté. Mohamed a commencé à le violenter. L’enfant a résisté. Mohamed a tenté de le déshabiller. Et il est arrivé à lui ôter le pantalon. Seulement, les éléments de la police judiciaire de la ville sont arrivés avant qu’il ne passait à l’acte. Un inconnu leur a téléphoné et leur a expliqué qu’un agent de sécurité séquestrait un mineur.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *