Un ami virtuel fait chanter un fonctionnaire

Un ami virtuel fait chanter un fonctionnaire

Et c’était un beau jour, au moins pour lui, quand une personne l’a invité à l’accepter comme ami. Un seul clic et voilà ils sont amis. Ce n’est qu’après avoir consulté son statut qu’il a su que la personne en question était une jeune fille. Il a commencé à chatter avec elle.

Cette dernière lui a fait comprendre qu’elle voulait coucher avec lui, partager avec lui de bons moments, bref elle se soumettait à ses désirs… Le jeu a plu au jeune homme, fonctionnaire dans un établissement public à Sidi Ifni où il demeure. Chaque nuit, il chattait avec elle jusqu’à ce qu’il soit tombé tête baissée dans le piège.

C’est ainsi qu’au fil des jours, elle est arrivée à le convaincre de se dénuder devant la caméra et faire des jeux érotiques. Son interlocutrice l’a encouragé à jouer le jeu prétendant que cela lui procurerait du plaisir. Quelques jours plus tard, c’était la catastrophe. L’interlocutrice a dévoilé son vrai visage. Il s’agit d’un jeune homme qui a commencé à faire chanter le fonctionnaire. Il lui a expliqué qu’il l’avait photographié et enregistré sur une vidéo et qu’il pourrait les publier sur la Toile s’il ne lui versait pas une somme d’argent de l’ordre de dix mille dirhams.

Le fonctionnaire l’a supplié de baisser la somme réclamée. Mais en vain. Le fonctionnaire, qui a souffert durant plus de deux semaines a fini par porter plainte devant la police de la sûreté de Sidi Ifni. Des investigations ont été effectuées par les flics de la police judiciaire et ont été soldées quelques jours plus tard par l’identification de l’escroc qui s’est avéré être un lycéen de vingt et un ans, demeurant à Azemmour.

Il a été arrêté et soumis aux interrogatoires. Il a avoué avoir joué le rôle d’une jeune fille en changeant même sa voix pour mettre ses victimes dans ses filets. Après quoi, il a été traduit devant la justice à Tiznit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *