Un amour en tue un autre

Peut-on concevoir qu’un amour puisse tuer une autre personne ? Peut-on imaginer que les bons sentiments changent facilement et cèdent la place aux mauvais ? L’histoire de Rachid qui comparait, dernièrement, au box des accusés de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca a poussé l’assistance à se convaincre que les sentiments peuvent  effectivement changer sans raison. Peut–être qu’il n’y avait pas, dès le départ, un véritable sentiment d’amour. Mais Rachid a affirmé, devant la Cour, qu’il aimait sa femme, qu’il l’adorait, qu’il tenait beaucoup à elle, qu’il ne pensait qu’à elle, qu’il ne sentait en paix qu’en sa compagnie…Un sentiment qui s’est évaporé en un clin d’œil. D’abord, il se souvient du jour où il l’a croisée pour la première fois. Elle n’était ni sa voisine du quartier ni sa proche. C’est comme si le destin avait préparé leur première rencontre.
«Elle se trouvait juste à l’arrêt de bus, ligne n°2, au centre-ville… », a-t-il déclaré à la Cour tout en lançant un soupir comme si ses souvenirs constituaient un fardeau difficile à dégager.
Rachid l’a très vite remarquée, s’est approché d’elle, a tenté d’attirer son attention et de lui chuchoter un mot à l’oreille. En vain. Elle a fait semblant de ne rien remarquer. Quand elle est montée au bus, il s’est collé à elle au point qu’elle avait cru qu’il était l’une de ses personnes qui se collent aux femmes dans les bus. En descendant, il l’a suivie. Impatiemment, il l’a obligée à s’arrêter pour lui dire quelques mots. Elle l’a écouté attentivement et s’est retrouvée, sans savoir comment, accrocher aux filets de son amour. Un amour mutuel qui semble n’avoir pas fini après le mariage.
Au contraire, leur relation est demeurée comme s’ils venaient de se rencontrer pour la première fois. Quatre années plus tard, les comportements de Rachid ont commencé à changer. Pourquoi ? Pour l’épouse, il s’agissait d’une question qui n’a pas de réponse. Au contraire, Rachid savait le pourquoi. Il est tombé amoureux d’une autre femme. Depuis, il n’aime plus sa femme. Il souhaitait qu’elle disparaisse définitivement  de sa vie pour vivre en paix avec son nouvel amour. La solution ? Une idée satanique lui est passée par la tête et se présentait comme étant l’unique alternative pour vivre en paix avec sa nouvelle amante. Quand son épouse s’est plongée dans un profond sommeil, il l’a étouffée avec un oreiller. Un acte criminel qui lui a coûté 30 ans de réclusion criminelle.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *