Un amour qui finit dans le sang

Karima est à son vingt-deuxième printemps, un visage d’ange, de beaux yeux, de longs cheveux et une taille svelte. Sa beauté séduisait tous les jeunes de son quartier de la capitale spirituelle. Quant à elle, elle n’a été séduite que par le jeune El Mehdi, son aîné de deux ans, orfèvre de son état. Il l’aimait également et ne pouvait passer sa journée sans la rencontrer, au moins pour une dizaine de minutes.
Bref, ils ont formé un couple exemplaire qui s’aime follement et mutuellement, qui rêve d’être le plus tôt possible sous le même toit et qui souhaite avoir des enfants. Certes, il n’était pas possible de se marier rapidement. Car, El Mehdi n’avait pas les moyens nécessaires pour fonder un foyer. En plus, il était la seule personne responsable de sa mère, divorcée depuis belle lurette, de ses trois frères, tous au chômage et de sa sœur handicapée. Il ne pouvait pas patienter une année de plus, le temps d’avoir de l’argent pour épouser son amour Karima. Il a obligé sa mère à se rendre chez la famille de sa bien-aimée pour la demander au mariage et elle a contraint ses parents d’accepter El Mehdi comme futur époux sans réclamer son propre foyer. Elle leur a expliqué qu’il ne pouvait pas vivre loin de sa famille puisqu’il est le seul à s’occuper d’eux.
Au fil des mois, le couple a convolé en justes noces et Karima a rejoint le foyer de la famille d’El Mehdi. Elle a essayé au départ de se familiariser avec son nouveau monde, de s’y intégrer et de n’avoir aucun problème avec sa belle-famille. Mais, la tâche semble très difficile. Surtout que sa belle-mère et ses beaux-frères l’ont traitée comme une domestique. Chacun lui ordonnait de le servir sans le moindre remerciement.
Puisqu’elle avait choisi son époux et sa belle famille et avait également choisi de partager avec elle la même maison, elle n’a pas pu recourir à ses parents au moins pour se soulager en relatant à sa mère ce qu’elle éprouvait quotidiennement. Cependant, elle n’a pas pu supporter ce calvaire surtout quand elle est arrivée à son huitième mois de grossesse. Elle a fini par se réfugier chez ses parents. Après avoir mis Mouâd au monde, elle est retourné vivre aux côtés de son époux. Seulement, les comportements agressifs de sa belle-mère et ses trois fils l’ont poussée à abandonner une fois encore le foyer pour retourner chez ses parents. Au fil du temps, El Mehdi croyait qu’elle l’a également abandonné. Mais Karima lui avait expliqué qu’elle ne voulait que vivre en paix et de ne vivre avec lui que sous un autre toit. Une décision qui a mis la puce à l’oreille d’El Mehdi. Comment ? Il a cru que Karima ne veut plus de lui, car elle aurait entretenu une relation amoureuse avec une autre personne. Une mauvaise idée qui a commencé à  germer dans sa tête au point qu’il n’a plus réussi à s’en débarrasser. La solution ?
Il l’a rejointe chez ses parents et l’a suppliée de l’accompagner au moins une seule nuit. Elle a obtempéré. La nuit, il l’a tuée avec un coutelas. Il n’a pas pensé au sort de son unique enfant.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *