Un duo recourt à l’escroquerie pour agresser leurs victimes

Avec leur élégance, leur façon de s’exprimer et leur force de convaincre, les escrocs continuent à piéger leurs proies sans souricières. Des proies qui n’étaient armées que de leur mansuétude et leur crédulité ! Laïla et Chorok se tenaient, ce jour du mois de juillet, devant la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Casablanca en confrontation avec le duo, Mohamed et Rachid. À bord d’une voiture, ce duo rôdaient sur le boulevard Hassan II à Casablanca. Tout d’un coup, ils ont remarqué deux jeunes filles qui marchaient sur le trottoir à destination du boulevard Abdel Moumen. Le chauffeur de la voiture qui n’était autre que Rachid a ralenti pour commencer à klaxonner tout en demandant aux deux filles de monter. Les deux amies ont fait semblant de l’ignorer. Seulement, Rachid semblait avoir décidé de les suivre jusqu’au bout et de les séduire par n’importe quel moyen. Sans perdre leur trace, il a continué à conduire sa voiture tout en leur lançant de temps en temps des sourires et leur faisant signes pour les encourager à les rejoindre à bord. Mais en vain. Les deux jeunes filles continuaient leur chemin.  Et tout d’un coup, les deux filles ont échangé des regards comme si l’une interrogeait l’autre. Et elles se sont dirigées directement vers le véhicule pour ouvrir la portière et y monter. Les deux filles semblaient avoir l’intention de profiter de cette occasion avec les deux jeunes hommes qui étaient, au moins en apparence, bien aisés. Les deux jeunes hommes ne les ont pas touchées. Tout au long de leur chemin, ils conversaient, riaient et rigolaient comme de vrais amis. Tout d’un coup, au bout d’une ruelle plus ou moins déserte, le chauffeur a garé la voiture et a demandé à son compagnon de changer de place avec l’une des deux filles. Ces dernières ont insisté à rester ensemble sur le banquette arrière. Le chauffeur qui était sympathique, a cédé la place à la cruauté. Il a ordonné, sur un ton sévère, Chorok de se déplacer à ses côtés. Elle a rapidement obtempéré. Et Mohamed s’est tenu près de Laïla. Pourquoi ? Les deux filles croyaient que le duo avait l’intention de les violer. Loin de là. Le duo n’était que des larcins qui subtilisaient leurs victimes de tout ce qu’elles portaient sur elles. Ils ciblaient toujours les jeunes filles qui portaient des bijoux en or.
Laïla et Chorok se sont  retrouvées entre les mains de deux agresseurs qui recouraient à l’escroquerie. Les deux filles n’étaient pas leurs premières victimes, mais elles étaient les dernières. Les deux jeunes hommes ont été  arrêtés et traduits devant la justice. Ils ont été condamnés à deux ans de prison ferme chacun pour escroquerie doublée de vol.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *