Un faux voyagiste arnaque des Riads et des maisons d hôtes

Un faux voyagiste arnaque  des Riads et des maisons d hôtes

Tiré à quatre épingles, il se tient devant cette femme qui gère un Riad à Marrakech. «Je suis directeur d’une agence de voyages», se présente-t-il à la femme qui l’accueille chaleureusement. Elle se met derrière son bureau tout en l’invitant à s’asseoir à son tour. Il a aussitôt commencé à lui expliquer le but de sa visite. «J’organise des voyages de l’étranger vers toutes les villes du Maroc, entre autres, Marrakech». Il lui précise qu’il entretient des relations d’affaires avec les propriétaires et les gérants des autres Riads et des maisons d’hôtes, mais un bon commercial doit avoir un portefeuille consistant et donc avoir plus de choix à offrir à ses clients. C’est pour cela qu’il a décidé de s’adresser à elle. «C’est la loi du marché», conclut-il avec la gérante qui semble s’être laissée convaincre et pense déjà à décrocher ce marché d’une trentaine de touristes. Elle lui demande de patienter et l’attendre. Quelques minutes plus tard, elle retourne et reprend la discussion. Tout d’un coup, ils ont entendu des coups à la porte du bureau. Elle l’ouvre. Un homme accompagné d’une femme font irruption. il s’agit d’un agent de la brigade touristique, accompagné d’une collègue. En effet par deux de ses confrères, la gérante avait appris auparavant qu’un homme qui se faisait passer pour un directeur d’une agence de voyages les avait arnaqués. Est-ce-bonhomme qui vient lui proposer ce marché ? Tout est possible. Pour cette raison, elle a téléphoné à une amie qui a alerté le policier de la brigade touristique. Le policier lui demande de l’accompagner au commissariat. Là, il le «pointe». Il n’est pas directeur d’agence de voyages, mais un artisan graveur sur bois, âgé de trente-trois ans, marié et père d’une petite fille.
Soumis aux interrogatoires, il avoue s’être adonné à l’escroquerie en plus de certains vols. Sans emploi depuis quelques mois, il a décidé de recourir à ce business malsain pour pouvoir mettre la main sur les caisses des Riads et des maisons d’hôtes. En se présentant comme directeur d’une agence qui prétend offrir des packages comprenant voyage, hébergement et circuits aux étrangers vers le Maroc, il proposait ensuite ses groupes éventuels au gérant de Riad ou de maison d’hôtes, contre un tarif qu’ils auraient conclu. Au moment où le gérant ou l’interlocuteur quittait le lieu de la discussion le faux directeur s’emparait du contenu de la caisse et disparaissait. Il a avoué mis la main sur des sommes allant de trois à vingt mille dirhams des caisses de plus d’une dizaine de Riads et de maisons d’hôtes avant d’être épinglé et traduit  devant la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de la ville ocre.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *