Un garçon de café pédophile

Un garçon de café pédophile

Abdelilah n’est qu’à son cinquième printemps. Et pourtant, il ne se passe pas un jour sans qu’il ne fréquente un café situé dans son quartier dans l’ancienne médina de Casablanca.
Passionné des jeux vidéo, cet enfant attend impatiemment le moment de la fin des cours de son école coranique pour aller au café afin de s’adonner à sa passion préférée. C’est au premier étage de ce café, réservé au billard et aux jeux électroniques qu’il passe la majorité de son temps.
Sa mère, qui n’exige pas qu’il rentre tôt à la maison, lui facilite la tâche puisqu’elle lui donne chaque jour de l’argent pour qu’il aille jouer au café voisin.
À l’instar de plusieurs enfants de son âge de l’ancienne médina, il est libre de sortir et de rentrer chez lui à n’importe quel moment. Parfois, il lui arrive de rester très tard la nuit à errer dans la rue. Et généralement, Abdelilah ne rentre chez lui qu’au-delà de 22 h sans que personne ne lui reproche son retard.
Mais, il y a quelques jours, il est rentré chez lui relativement tôt. Il s’est renfermé dans sa chambre s’abstenant même de demander à sa mère, comme à l’accoutumée, de lui préparer à manger. Du coup, ce qui est tout à fait normal à savoir qu’un enfant de son âge rentre tôt chez lui, est devenu une source d’inquiétude pour la mère. Que lui est-il arrivé ? S’est-il bagarré avec l’un des enfants du quartier ? Ou a-t-il été violenté par un enfant de son âge ? Malgré l’insistance de sa maman qui voulait savoir ce qui s’est passé, il n’a pas voulu répondre. Il est resté silencieux et s’est retiré dans un coin de la chambre. Sa mère a enfin décidé de lui laisser un peu le temps de se calmer. Puis, un peu plus tard, elle lui a demandé d’aller chercher son dîner dans le réfrigérateur. Mais, il n’a pas voulu bouger. Sa mère a commencé à se faire des soucis car son comportement était bizarre. Elle s’est approchée de lui et a l’a entouré de ses bras. Un geste maternel qui l’a poussé à s’effondrer en larmes.
Elle commença alors à lui demander avec tendresse de lui raconter ce qui s’est passé. Mais, Abdelilah avait du mal à parler tellement il sanglotait. «Qu’est-ce qui t’est arrivé mon enfant ?», lui a-t-elle demandé encore une fois. Entre sanglots, Abdelilah lui révéla ce qui s’est passé et lui a raconté comment on a abusé de lui. « Lahcen a abusé de moi dans les toilettes», lui a-t-il dit. Qui est Lahcen ? lui a-t-elle demandé.
En fait, Lahcen est le graçon de café où Abdelilah joue tout le temps. Âgé de 33 ans, ce jeune célibataire jouit pourtant d’une bonne réputation au quartier surtout qu’il y avait déjà travaillé dans d’autres cafés.
Les habitants du quartier qui le connaissent depuis plus de dix ans estiment qu’il s’agit d’un jeune homme sérieux et honnête. Mais il ne peut y avoir de fumée sans feu. Dans quel intérêt l’enfant l’aurait-il accusé à tort ?
Dans son récit, Abdelilah a expliqué que Lahcen l’aurait conduit aux toilettes pour abuser de lui après lui avoir donné du gâteau. Chose que Lahcen a nié en bloc tout en exprimant son étonnement d’être mis en cause par Abdelilah. La mère de ce dernier l’a conduit au commissariat de police pour déposer plainte devant les éléments de l’arrondissement de Sour Jdid.
Le lendemain, deux autres mères accompagnées de leurs deux enfants ont rejoint la mère d’Abdelilah pour déposer une plainte contre Lahcen.
Elles l’ont accusé d’avoir abusé de leurs enfants. Interrogé par les éléments de la 13ème section judiciaire du district de Casablanca-Anfa, Lahcen qui niait au départ avoir abusé d’Abdelilah, s’est effondré devant les deux nouveaux enfants. Il a avoué avoir des penchants pédophiles.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *