Un imam pédophile épinglé

Un imam pédophile épinglé

Mais personne ne croyait que ce père de famille qui a passé au douar plus d’une vingtaine d’années était un pédophile. Certes, personne ne l’a jamais vu accompagner un enfant quelque part. De plus, aucun enfant de ceux qui apprenaient le Coran chez lui ne l’a accusé de quoi que ce soit, encore moins de harcèlement sexuel. Tout le monde le respectait et l’appréciait.

Mais, pourquoi cette fille de onze ans l’a rejoint, ce jour-là, à la mosquée alors que la majorité des habitants du douar était au souk hebdomadaire de dimanche ? se demandaient deux jeunes hommes du douar qui l’ont remarqué en compagnie de la fillette. Ils ont décidé de poursuivre ses pas et de le guetter.

C’était dimanche 18 octobre, quand, comme à l’accoutumée, la majorité des habitants du douar était au souk hebdomadaire. Les deux jeunes qui remarquaient la fillette qui entrait au minaret de la mosquée suivie du fkih sont restés bouche bée. Que se passait-il à l’intérieur du minaret entre le fkih et la fillette ?

Quelques minutes plus tard, les deux amis ont fait irruption à l’intérieur du minaret. Ils n’en ont pas cru leurs yeux: l’imam abusait sexuellement de la fille, qui semblait être une aliénée mentale. Alors que le fkih a pris la fuite, la fille est restée plantée devant eux. Ils lui ont demandé des explications. Répondant à leurs questions, elle a expliqué que le fkih avait déjà abusé d’elle chez lui. Profitant de l’absence de sa femme et ses enfants, il l’a conduite chez lui et a abusé d’elle en lui ôtant uniquement son pantalon et son maillot.

Une plainte a été déposée par la mère. Mais l’imam semblait avoir quitté le douar. Après plus d’un mois de fuite, l’imam a fini par être alpagué par les enquêteurs. Soumis aux interrogatoires, il a nié avoir abusé de la fillette et même d’avoir été pris en flagrant délit par les deux jeunes du douar et qu’il était victime d’un coup monté. Mais la fille va l’accabler en expliquant en détail ce qu’il lui a fait. Ce dernier a été traduit, la semaine dernière, devant le parquet général près la Cour d’appel de Beni Mellal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *