Un ivrogne viole une fillette de 4 ans

Nous sommes à Derb Bouhafed à El Jadida. Depuis belle lurette, Zahra et Mohamed sont voisins. Si Zahra est mère de famille, Mohamed, bien qu’il est déjà quadragénaire, est encore célibataire. Il n’arrive que difficilement à gagner sa vie. Et s’il gagne quelques sous, il les dépense surtout pour se soûler. C’est le vice qui le possédait au point qu’il est devenu esclave du vin rouge. Il ne pouvait pas dormir sans ingurgiter au moins un «trois-quart» de vin rouge. Cependant, personne ne se plaignait de lui. Car, de coutume, il s’enivrait chez lui sans faire de tapage. Et il entretenait de bonnes relations avec ses voisins dont Zahra. Qu’est-ce qui est arrivé à Zahra, ce jour du mois d’octobre, pour insulter Mohamed? Au départ, aucun voisin n’a su au juste quelle en était la raison. Ils sont sortis de chez eux quand ils ont entendu des cris, des injures et des insultes. Ils croyaient qu’ils se disputaient pour un simple malentendu et sont alors intervenus. «Non, n’intervenez pas… Il va prendre la fuite… Appelez la police…», crie-t-elle. Surpris, ses voisins se sont interrogés sur le crime de Mohamed. «Il a violé ma fille…», a-t-elle déclaré. Bouches bées, les voisins n’en croyaient pas leurs oreilles. Mohamed, qu’ils respectaient toujours, était un pédophile? Car, la fille de Zahra n’est qu’à son quatrième printemps. Comment a-t-il osé porter atteinte à une innocente ? «Non, je ne l’ai pas touchée…», s’est-il disculpé. Alertée, la police s’est déplacée sur les lieux. Mohamed est alpagué. Il est conduit au commissariat. Alors que la fillette a été emmenée aussitôt à l’hôpital provincial Mohammed V pour être auscultée. Le médecin-chef a attesté qu’elle était victime d’agression sexuelle. Il a consigné sur le certificat médical que l’agression était superficielle. À ce moment, Mohamed prétendait que Zahra tentait de se venger de lui. Pourquoi ? Il n’avait pas de réponse. Une fois le certificat médical entre les mains des enquêteurs, il s’est mis à table. «Quand j’ai terminé mes deux bouteilles de vin rouge, j’avais eu le désir de coucher avec une femme… », a-t-il avoué aux enquêteurs.
Sorti de chez lui, il s’apprêtait à aller chercher une fille de joie avec laquelle il passera une nuit sur le même lit. Mais, il a remarqué la fille de Zahra qui jouait au seuil de la maison de ses parents. Il l’a appelée. Elle s’est approchée de lui. Il lui a tendu deux dirhams et l’a fait rentrer chez lui. innocemment, elle s’est assise près de lui sur le lit. Il lui a levé la jupe après avoir déboutonné son pantalon. Et il a commencé à lui frotter sa partie intime avec son sexe jusqu’à  arriver à son orgasme. Mohamed attend actuellement son jugement par la chambre criminelle près la Cour d’appel de la capitale doukkalie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *