Un jeune tue l’employé d’un moulin et brûle son cadavre

Un jeune tue l’employé d’un moulin et brûle son cadavre

Hier, lundi, le jeune Zakaria, âgé de vingt-trois ans, qui a tué un employé d’un moulin à huile situé au douar Laâraj, commune rurale El Marbouh, à Kelaât Sraghna, avant de mettre le feu dans son cadavre, a été traduit devant le parquet général près la Cour d’appel de Marrakech, poursuivi pour homicide volontaire avec préméditation et guet-apens.

L’affaire  remonte à vendredi dernier quand le cadavre de l’employé du moulin à huile du douar a été découvert. Pire encore, il était calciné. Alertés, les éléments de la gendarmerie royale et leurs collègues de la brigade scientifique se sont dépêchés sur la scène du crime. Une enquête a été entamée et le soir du même jour, le coupable fut identifié. Il s’agit d’un jeune qui a passé quelques années en Italie avant son retour au pays. Après avoir disparu quelque temps depuis qu’il a commis son crime, les limiers ont vite découvert qu’il s’est rendu chez un membre de sa famille demeurant dans la commune de Sidi Abdellah Ghiat, dans la région d’Al Haouz, pas loin de Marrakech.

Samedi matin, Zakaria a été arrêté et conduit au siège de la gendarmerie royale d’Azilal pour être soumis aux interrogatoires. Rapidement, il avoue son crime. Pour le mobile, il a affirmé que l’employé du moulin à huile l’a harcelé et a tenté d’abuser de lui. Un comportement qui l’a renvoyé vers un mauvais souvenir quand il a été violé, alors qu’il était encore enfant, chez un membre de sa famille au douar Lounasda, par un pédophile.

Hors de lui, Zakaria a donné plusieurs coups à l’employé du moulin à huile qui a perdu connaissance ensuite. Sans pitié et sans prendre la peine s’il était encore en vie, il a aspergé son corps d’essence avant de le brûler et disparaître.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *