Un mari incestueux arrêté à Fès

Âgée de seize ans, Salma est orpheline de père. Une absence que sa mère Halima est arrivée à combler. Elle ne l’a jamais laissée avoir besoin de quoi que se soit. Et pourtant, elle n’a pas pu poursuivre ses études. Elle a quitté les bancs de l’école à l’issue du cycle primaire. Et elle est restée chez elle, à aider sa mère dans les tâches ménagères et à faire les courses. Jolie, elle a séduit les adolescents de son quartier à Fès. Chacun souhaitait avoir une relation amoureuse avec elle. Seulement, elle tournait le dos à tout le monde. Elle a réussi à garder ses distances. Cependant, un homme ne voulait pas la laisser tranquille. Il la suivait chaque fois qu’elle sortait de chez-elle et lui faisait une cour assidue. Salma ne lui prêtait pas attention. Sur le conseil d’un ami, Abbès, plus âgé qu’elle d’une vingtaine d’années, décide alors d’échafauder un plan diabolique. Il va demander la main de Halima. Sitôt le mariage consommé, il pouvait faire ce qu’il voulait de sa bru. Ceci d’autant plus que cette dernière n’a rien dit à sa maman à propos de la cour qu’Abbès lui faisait. Elle ne lui a pas, non plus, dit qu’il la draguait quotidiennement et qu’il lui avait, à maintes reprises, déclaré sa flamme. Abbès, quant à lui, a fait mine de ne jamais l’avoir suivie, ni désirée. Après qu’ils aient commencé à vivre sous le même toit, Abbès s’est rapproché davantage de Salma. Il a commencé à lui acheter des cadeaux, à lui donner de l’argent et à l’emmener avec lui chaque fois qu’il voulait flâner à Fès. Après qu’elle ait soufflé sa dix-septième bougie, Abbès a commencé à gagner son cœur. Quand il lui a exprimé son amour de nouveau, elle s’est jetée facilement entre ses bras comme si elle attendait ce moment. Un moment inoubliable puisqu’il a marqué leur entrée dans le pêché. Loin des yeux de Halima qui s’absentait souvent de chez elle, ils ont commencé à partager le même lit. Ils ont fini par vivre comme mari et femme. Mère et épouse flouée, Halima ne s’est rendue compte de rien. Elle croyait que les relations entre son mari et sa fille étaient des relations de père à sa fille. Elle n’a commencé à subodorer la félonie qu’une fois qu’elle a remarqué que sa fille tombait malade sans raisons, qu’elle se plaignait de maux de tête et vomissait souvent. Elle l’a donc emmenée chez un médecin. Et là, elle a découvert l’inimaginable : sa fille était enceinte de quatre mois. De qui ? La réponse fusa comme une bombe : «C’est avec Abbès que je couchais». Sans bien saisir la portée d’une telle réponse, la mère lui a demandé de répéter : «De quel Abbès s’agit-il?». Salma a précisé que c’est bel et bien son beau-père qui est le géniteur de son futur enfant. La mère a porté plainte. Abbès a été arrêté et traduit devant la justice.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *