Un meurtre résolu après plus de six ans d’enquête

Les enquêteurs de la Section des crimes majeurs du service de police de la ville de Québec ont procédé à l’arrestation de l’homme de 47 ans qui a comparu au palais de justice de Québec pour répondre des accusations de meurtre prémédité dans le dossier de Lyne Massicotte. Alain Perreault qui avait été arrêté par les policiers, mais relâché faute de preuves dans les jours suivant la disparition de la femme de 43 ans a comparu au palais de justice de Québec, pour faire face à une accusation de meurtre. Le suspect a été appréhendé à Sainte-Foy, mais n’habiterait pas ce secteur de la ville selon ce qu’a indiqué Sandra Dion, agent aux communications à la police de Québec. Perreault, que la police soupçonnait depuis le début de son enquête puisqu’on savait qu’il était le dernier individu à avoir vu la victime vivante, a été arrêté mercredi en fin d’après-midi, dans le secteur de Sainte-Foy. «Ce sont de nouveaux éléments qui ont réussi à faire progresser l’enquête et à mener à son arrestation», a indiqué la constable Sandra Dion, sans préciser si ces nouveaux renseignements pourraient être des preuves d’ADN ou l’hypothèse que le suspect ait trop parlé dans les derniers jours. Le corps de Lyne Massicotte n’a jamais été retrouvé. Le 17 juillet 2003, la résidente de Chambly s’était rendue à Québec pour rencontrer Alain Perreault, après avoir entretenu une correspondance avec lui par le biais d’Internet. Elle n’a jamais redonné signe de vie à ses proches après leur rencontre, qui fut ponctuée d’une relation sexuelle, selon ce que le suspect avait admis aux policiers. Sa voiture a été retrouvée abandonnée sur la rue Port-Dauphin, dans le Vieux-Québec, trois jours plus tard. Les recherches menées par les policiers et la famille Massicotte – qui a désespérément organisé plusieurs battues dans la région de la capitale – se sont avérées vaines». Rappelons que Lyne Massicotte, une femme de 43 ans de Chambly, s’était rendue chez Perreault, un résident du quartier Limoilou de Québec avec qui elle avait bavardé sur Internet avant de disparaître et de ne plus être revue. Sa voiture, une Pontiac Sunfire 1997, avait été retrouvée le 20 juillet 2003 sur la rue Port-Dauphine à Québec.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *