Un Mp3 lui a coûté la vie

Jeudi 25 octobre. Vers 10 h du matin, les éléments de la sûreté de Hay Hassani-Aïn Chock, à Casablanca, encerclent un terrain vague jouxtant l’hôpital Al Hassani. Ils attendent l’arrivée des enquêteurs de la PJ pour les conduire sur les lieux du crime. C’est là où quatre voyous ont assassiné froidement, dimanche 21 octobre, un jeune âgé de 19 ans, qui venait de sortir de la mosquée après avoir effectué la prière d’Al Îchaa. La fourgonnette de la police arrive sur les lieux. Les éléments de la PJ font descendre les quatre prévenus, âgés de 17 à 21ans, menottés. La reconstitution du crime est lancée. «C’est là où nous étions en train de nous saouler …», déclare l’un d’eux, les larmes aux yeux.
Les quatre sont des amis : trois demeurent au quartier Al Ouifak et le quatrième au quartier Lissassfa. Comme à l’accoutumée, ils ont cotisé pour acheter des boissons alcoolisées avant de se rendre au terrain vague pour s’enivrer. «Quand nous avons vidé les bouteilles, nous n’avions plus aucun sou pour nous en procurer d’autres… Alors nous avons décidé d’agresser les passants…», affirme l’un d’eux. Ils se sont dirigés vers une station de grands taxis pour s’en prendre aux chauffeurs. L’un de ces derniers, pris pour cible, ne s’est pas laissé faire. Hors d’eux, les délinquants ne savaient plus comment s’y prendre et c’est là où celui qui demeure au quartier Lissassfa a sorti un couteau. Les autres chauffeurs de taxis sont intervenus pour empêcher que l’irréparable ne se produise. Ayant peur que la police soit alertée, les voyous ont quitté aussitôt les lieux. Ils ont commencé à s’attaquer aux passants : une jeune fille s’est vu arracher le peu d’argent qu’elle avait sur elle et un jeune homme qui n’avait ni argent ni téléphone cellulaire a eu droit à une raclée avant que la bande ne lui ôte ses espadrilles pour le laisser partir, pieds nus. Une série de vols qui se terminera par un meurtre. Au carrefour des boulevards Sebou et Moulouiya, ils ont croisé un jeune homme qui venait de quitter la mosquée. Il allait rentrer chez lui comme chaque soir, si cette bande ne lui avait pas réservé ce triste sort. Le jeune homme a mis les écouteurs de son lecteur Mp3 pour entendre des versets du Coran, lorsque les quatre voyous lui ont barré la route. Lecteur Mp3 et téléphone cellulaire, ce sont les deux choses qui les intéressaient. Mais le jeune homme a refusé de les leur donner. Menacé par un coup de poing, il s’est défendu de toutes ses forces essayant de repousser la bande qui s’est débarrassée de lui en lui assenant un coup de couteau en plein cœur. C’est ce délinquant qui habite Lissasfa qui a mis fin aux jours de ce jeune homme. Les quatre ont pris la fuite avant de se faire arrêter mardi 23 octobre. Ils ont été traduits, jeudi 25 octobre, devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *