Un MRE menace un fonctionnaire avec une arme à feu

Lors d’une heure où la majorité des habitants de la région de Midar, province de Nador, étaient plongés dans un profond sommeil, Nouredine était encore dehors. Ce ressortissant marocain à l’étranger ne saisit pas uniquement la saison estivale pour regagner sa région et rendre visite à sa famille. Mais, il profite de n’importe quelle occasion pour rentrer au pays.
Un comportement qui prouve son attachement profond à sa mère patrie ? Certainement la réponse est affirmative. En fait, celui qui s’attache à ses origines doit les apprécier et les respecter. Et par conséquent, il doit estimer et respecter ses concitoyens. Ce qui semble être le contraire pour Nouredine. La preuve ? Cette nuit du dimanche 18 mai, Nouredine semble n’être pas normal. Il était, sans aucun doute, sous l’effet de la drogue ou de l’alcool. À bord, d’une voiture, marque Kia, qu’il avait louée de chez une agence de location de voitures à Nador, il a passé sa journée dehors avant de s’arrêter pas loin de chez lui. Sans respecter ses voisins qui dormaient, il a allumé la radio-cassette et il est resté dans la voiture en écoutant des chansons. Tout d’un coup, un groupe de jeunes hommes sont venus chercher un ami qui demeure au même quartier. Personne n’a su quelle mouche a piqué Nouredine qui leur a demandé de partir.
Un jeune homme parmi le groupe a pris l’initiative de s’approcher de Nouredine qui n’a pas encore quitté la voiture. Il s’agit de Mostafa, fonctionnaire à la municipalité de Midar. Ce dernier s’est apprêté à lui demander pourquoi doivent-ils partir. Mais, Nouredine ne lui a pas laissé le temps de prononcer le moindre mot en mettant une arme à feu entre ses yeux. Mostafa s’est planté à sa place, il n’a pas bougé d’un iota. «Si vous ne partez pas, je vais vous liquider un par un…», l’aurait-il menacé sérieusement avant de remettre son arme à sa place dans la voiture. Sans ajouter mot, Mostafa a reculé doucement, puis a rejoint ses amis pour partir vers le poste de la Gendarmerie royale. Deux éléments l’ont rejoint pour se rassurer de ses déclarations. Malheureusement, ils ont rebroussé chemin après que l’un d’eux ait perdu son arme à feu. C’est Nouredine qui est arrivé à la lui arracher quand ils ont tenté de l’arrêter. Il a même tenté de le heurter avec sa voiture. Un renfort sécuritaire a été déployé pour se lancer sur les traces de Nouredine. Ce dernier a disparu après avoir abandonné la voiture dans une ferme de la région à bord de laquelle, les enquêteurs ont découvert l’arme à feu du gendarme. Mais où a-t-il disparu avec son propre arme à feu ? Ce n’est qu’après quelques jours qu’il a été arrêté sans son pistolet. Il ne leur a pas divulgué sa cachette. Seulement, un agriculteur est arrivé, dernièrement, à le trouver dans un terrain vague de la région de Talmaskine, à 70 km de Nador, avec huit cartouches. Sans aucun doute, l’arme à feu saisie a été introduite par Nouredine de l’étranger. L’enquête est toujours en cours pour tirer toute l’affaire au clair.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *